La descente d'Huygens en détail

Huygens descent
14 janvier 2005

Horaire des événements prévus durant la descente d'Huygens vers la surface de Titan, aujourd'hui, 14 janvier 2005.

Cliquez sur l'image à gauche pour visionner une animation de la descente d'Huygens.
Heure(CET) Evénement
6.51 Mise sous tension des équipements électroniques de bord
L'horloge interne d'Huygens déclenche la mise sous tension des équipements électroniques de la sonde à faible puissance dans l'attente du début des transmissions.
11.13 Huygens atteint "l'altitude d'interface"
"L'altitude d'interface" est prédéfinie à 1 270 km au-dessus de la surface de la lune et représente le point d'entrée de la sonde dans l'atmosphère de Titan.
11.17 Déploiement du parachute pilote
Le parachute se déploie lorsque la sonde Huygens détecte que sa vitesse a chuté à 400 m/s, à une altitude d'environ 180 km au-dessus de la surface de Titan. Il s'agit du plus petite parachute d'Huygens, avec un diamètre de 2,6 m. Son rôle est de détacher le capot arrière de la sonde, qui l'a protégée de la chaleur lors de la rentrée dans l'atmosphère.

2,5 secondes après le déploiement du parachute pilote, le capot arrière est détaché et largué. Le parachute principal, d'un diamètre de 8,3 m, se déploie.
11.18 Début des transmissions d'Huygens vers Cassini et largage du bouclier thermique
A une altitude d'environ 160 km au-dessus de la surface, le bouclier thermique est largué.

42 secondes après le déploiement du parachute pilote, les collecteurs sont ouverts afin de prélever des échantillons d'atmosphère pour les instruments GCMS (Chromatographe en phase gazeuse et spectromètre de masse) et ACP (Collecte et pyrolyse d'aérosols). Les perches de l'instrument HASI (Etude de la structure de l'atmosphère)sont déployées.

La caméra DISR (Imageur de descente et radiomètre spectral) réalise son premier panorama et continuera à effectuer des prises de vues tout au long de la descente. L'instrument SSP (charge utile scientifique de surface) est également activé pour mesurer les propriétés de l'atmosphère.
11.32 Le parachute principal est largué et le parachute secondaire prend le relais
Le parachute secondaire a un diamètre de 3 m. Dans cette région de l'atmosphère, à une altitude d'environ 125 km, le grand parachute principal ralentirait trop la descente d'Huygens et les batteries de la sonde risqueraient de ne pas durer suffisamment longtemps pour atteindre la surface. Le parachute secondaire va permettre d'accélerer cette descente pour recueillir un maximum de données.
11.49 Activation des capteurs de proximité de surface
Jusqu'á ce moment, toutes les activités d'Huygens ont été déclenchées par son horloge interne. A 60 km de la surface, la sonde sera capable de déterminer sa propre altitude à l'aide de deux altimètres radar, capables de mesurer la distance réelle avec la surface. La sonde va alors surveiller constamment son altitude et sa vitesse de rotation et transmettra ces informations à ses instruments scientifiques. Toutes les heures après cet instant sont approximatives.
12.57 L'instrument GCMS commence à prélever des échantillons de l'atmosphère
Il s'agit du dernier instrument d'Huygens à être pleinement activé. Selon les prévisions, la descente devrait durer un total de 137 minutes, plus ou moins 15 minutes. Tout au long de sa descente, la sonde continuera de tourner sur elle-même à une vitesse de 1 à 20 tours par minute, permettant à la caméra et aux autres instruments d'étudier le panorama alentour.
13.30 Allumage des phares de la caméra DISR
A proximité de la surface, la caméra d'Huygens allumera des phares. Cette source lumineuse joue un rôle particulièrement important pour le radiomètre spectral de l'instrument DISR afin de déterminer avec précision la composition de la surface de Titan.
13.34 Impact à la surface
Cet instant peut varier entre plus ou moins 15 minutes en fonction de la manière dont l'atmospère de Titan et ses vents ont affecté la descente sous parachute de la sonde. Huygens atteindra la surface à une vitesse de 5 ou 6 m/s. La sonde peut atterrir sur une surface solide de roche ou de glace, tout comme sur une étendue d'éthane liquide. Dans tous les cas de figure, la charge utile de surface SSP a été prévue pour collecter toutes les données possibles durant les trois minutes pour lesquelles la sonde a été conçue pour survivre après l'impact.
15.44 Fin de la collecte des données par Cassini
Le site d'atterrissage d'Huygens disparaît derrière l'horizon de Titan vu par l'orbiteur Cassini qui cesse de collecter les données. Cassini continuera d'écouter le signal d'Huygens tant qu'il y aura la moindre possibilité de le détecter. Une fois le site d'atterrissage disparu derrière l'horizon, il n'y aura plus aucune chance de capter le signal et la mission d'Huygens sera achevée.
16.14 Premières données renvoyées vers la Terre
Cassini tourne son antenne à grand gain vers la Terre et envoie le premier paquet de données.

La réception des données de Cassini sur Terre tient désormais de la routine, mais pour la mission Huygens, des précautions supplémentaires ont été prises afin qu'aucune donnée collectée par Huygens ne soit perdue. Les plus grandes antennes de la planète écouteront donc Cassini lorsque l'orbiteur retransmettra à plusieurs reprises les différents enregistrements des données d'Huygens.

Tous les horaires indiqués ci-dessus correspondent à l'heure de réception sur Terre, c'est-à-dire 67 minutes après que les événements aient eu lieu à bord de la sonde.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.