Le contrat désignant l'opérateur du système Galileo est signé

Signature du contrat pour le lot n°6 de Galileo
26 octobre 2010

Quelques traits de plume à Bruxelles lundi soir ont permis de doter le système européen de navigation par satellites Galileo d'un nouveau maillon. L'ESA a signé un contrat avec Spaceopal, la compagnie qui fournira les services au sol nécessaires à l'exploitation de la constellation Galileo une fois qu'elle aura été déployée avec succès.

L'accord du 25 octobre a été signé par René Oosterlinck, directeur de l'ESA pour le programme Galileo et les activités de navigation, ainsi que Francesco D’Amore et Hubertus Wanke, tous deux directeurs généraux de Spaceopal, en présence de Diego Canga Fano, chef de cabinet adjoint du vice-président de la Commission Européenne Antonio Tajani

Spaceopal est une société commune mise en place entre le groupe italien Telespazio et la Gesellschaft für Raumfahrtanwendungen (GfR) mbH, créée pour l'occasion par le DLR, l'agence aérospatiale allemande, afin de fournir des services opérationnels pour le système Galileo.

Galileo final constellation of 30 satellites
La constellation de navigation Galileo

Cet accord est le quatrième à être signé sur les six lots identifiés par la Commission Européenne et l'ESA pour préparer la capacité opérationnelle complète (FOC - Full Operational Capability) de Galileo. Le contrat pour ce Lot n°6 recouvre les activités préparatoires aussi bien que la fourniture des services opérationnels requis par le système Galileo une fois celui-ci entièrement déployé.

Les lots n°1 (soutien et ingénierie système), n°4 (fourniture des satellites) et n°5 (fourniture des services de lancement) ont déjà été signés en janvier dernier. L'accord de lundi ne laisse plus à finaliser que les lots n°2 (mission) et n°3 (contrôle).

René Oosterlinck
René Oosterlinck

Dans son rôle d'agent choisi pour la sélection des fournisseurs pour le compte de l'Union Européenne, l'ESA a suivi une procédure standard pour les appels d'offres que l'on connaît sous le nom de « dialogue compétitif », à l'issue de laquelle Spaceopal a donné à l'ESA sa « meilleure offre finale » (BAFO - Best And Final Offer).

Cette offre finale, ainsi que les spécifications et les besoins définis durant le « dialogue compétitif », servent de base pour le contrat cadre. Celui-ci s'articule en quatre ordres de service qui ont été approuvés au même moment.

Le premier de ces ordres de service du lot n°6 couvre toutes les activités liées à l'achèvement de la phase de validation sur orbite (IOV - In Orbit Validation) à l'aide des quatre premiers satellites Galileo dont le lancement est prévu l'an prochain. Le deuxième concerne la création et les activités d’une équipe intégrée pour le soutien technique apporté à l’ESA au niveau des opérations du système.

Le troisième a pour objet la totalité du déploiement opérationnel en vue d'atteindre la capacité opérationnelle complète de Galileo (FOC), prévue pour 2013. Enfin, le quatrième couvre le déploiement complet des deux centres de contrôle Galileo à Oberpfaffenhoffen en Allemagne et à Fucino en Italie.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.