Le premier Soyouz est paré au décollage en Guyane française

Soyouz VS01 paré au lancement
15 octobre 2011

Le premier lanceur Soyouz à s'envoler du Port spatial de l'Europe en Guyane française a été amené sur la table de lancement hier. Destiné à placer les deux premiers satellites de navigation Galileo sur orbite, il est préparé pour un décollage le 20 octobre.

Un diaporama est disponible ici.

Le lanceur triétage Soyouz ST-B a été transféré horizontalement depuis le bâtiment d'assemblage grâce à un chariot érecteur circulant sur une voie ferrée longue de 600 m et menant en zone de lancement. Il a ensuite été redressé à la verticale.

Transfert du Soyouz VS01 en zone de lancement

Plus tôt cette semaine, les deux satellites Galileo IOV (In-Orbit Validation), installés sur leur adaptateur, ont été montés sur l'étage supérieur Fregat MT et enfermés dans la coiffe.

Ce « composite supérieur » a également été transféré hier et intégré au sommet du lanceur, qui est ainsi devenu le premier lanceur Soyouz entièrement intégré avec sa charge utile sur la table de lancement, au Port spatial de l'Europe.

Le nouveau portique mobile, construit spécialement pour les opérations du lanceur en Guyane française, protège également le lanceur et sa charge utile de l'environnement subtropical humide.

Soyouz sur la table de lancement

Le Soyouz et son « composite supérieur » subiront dans les prochains jours une répétition complète du lancement, y compris la préparation au remplissage en ergols, qui débutera quatre heures et demi avant le décollage.

Ce lancement d'octobre sera doublement historique : le premier Soyouz depuis un cosmodrome autre que Baïkonour au Kazakhstan ou Plesetsk en Russie, et le début du déploiement de la constellation européenne de navigation Galileo.

En tant que lanceur de classe moyenne, le Soyouz viendra en complément d'Ariane et Vega pour accroître la souplesse et la compétitivité de la famille de lanceurs européens.

Transfert du « composite supérieur » vers la zone de lancement

L'an prochain, la seconde paire de satellites sera expédiée à son tour sur orbite, prête à démontrer l'architecture du système Galileo, avant le lancement des 26 satellites restants.

Ce quatuor de satellites, construits par un consortium industrielle mené par EADS Astrium Allemagne, constituera le noyau opérationnel de la constellation Galileo complète.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.