Le vaisseau ravitailleur intelligent de l’Europe en route pour la Station spatiale

Décollage d'Ariane 5 VA205 avec l'ATV Edoardo Amaldi
22 mars 2012

Un lanceur Ariane 5 exploité par Arianespace a décollé du port spatial de l’Europe à Kourou (Guyane) aujourd’hui à 4h34 T.U. (5h34 heure de Paris, 1h34 heure locale), emportant à son bord le véhicule de transfert automatique (ATV) Edoardo Amaldi de l’ESA, qui doit rejoindre la Station spatiale internationale.

L’ATV, vaisseau spatial le plus complexe que l’Europe ait jamais conçu, s’apprête à livrer du fret de première importance à l’avant-poste orbital. Il devra aussi rehausser l’orbite de la station, à laquelle il restera raccordé environ cinq mois.

Edoardo Amaldi est le troisième d’une série de cinq ATV développés par l’Europe pour s’acquitter de ses obligations en matière de coûts d’exploitation de la station.

Ce troisième ATV est le premier à être programmé et lancé en respectant l’intervalle d’un an prévu par rapport à la mission précédente.

Loading...

Visionnez la retransmission complète du lancement.

« Grâce à la détermination et aux compétences de ses industriels, de ses agences spatiales nationales et de l’ESA, qui ont travaillé main dans la main, l’Europe est aujourd’hui en mesure d’assurer une desserte annuelle de la Station spatiale », a déclaré Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA.

L'ATV-3 Edoardo Amaldi

« L’ATV-3 illustre la capacité de l’Europe à exécuter périodiquement des missions ambitieuses pour contribuer aux opérations hautement complexes qu’exigent les vols spatiaux habités, en coordination avec ses partenaires internationaux. »

L’ATV est équipé de moyens de navigation de haute précision, d’un logiciel de vol hautement redondant et d’un système d’évitement des collisions entièrement indépendant et autonome possédant ses propres capacités de contrôle, de propulsion et d’alimentation en énergie.

« Nous sommes fiers que l’ESA ait produit le véhicule de desserte le plus sophistiqué pour la Station spatiale », a déclaré Thomas Reiter, Directeur des Vols habités et des Opérations à l’ESA.

L'ATV-3 sur Ariane

« À partir des capacités et du savoir-faire développés par l’ESA et l’industrie européenne dans le cadre du programme ATV, nous pouvons maintenant faire évoluer cette technologie et, ainsi, voir s’ouvrir de nouvelles perspectives de contribuer à l’avenir des missions d’exploration spatiale. »

Le lanceur et sa charge utile de 20 tonnes ont survolé l’océan Atlantique en direction des Açores et de l’Europe.

Le premier allumage de l’étage supérieur d’Ariane, qui a duré huit minutes, a permis à l’ATV-3 de se placer sur une orbite terrestre basse inclinée à 51,6 degrés par rapport au plan de l’équateur.

À l’issue d’une phase balistique de 42 minutes, l’étage supérieur s’est rallumé pour circulariser l’orbite à 260 km d’altitude. La séparation entre le vaisseau ravitailleur et l’étage supérieur a eu lieu après quelque 64 minutes de vol.

Vingt-cinq minutes plus tard, l’ATV-3 a commencé à déployer ses quatre panneaux solaires. Cette opération, qui n’a duré que quelques minutes, a marqué la fin de la phase de lancement.

Ariane sur l'ELA-3

L’ATV Edoardo Amaldi exécute maintenant une série de manœuvres afin de rejoindre la Station spatiale le 28 mars à 22h34 T.U. (0h34 heure de Paris), selon les prévisions actuelles, et de s’amarrer par ses propres moyens au module russe Zvezda.

Pendant la mission, le suivi du vaisseau ravitailleur est assuré par le centre de contrôle de l’ATV (ATV-CC), en collaboration avec les centres de contrôle de la Station spatiale situés à Moscou et à Houston. L’ATV-CC est installé à Toulouse (France), dans les locaux du CNES.

Pour en savoir plus sur l’ATV, consulter le site http://www.esa.int/ATV

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

ESA – Bureau des Relations avec les médias
Département Communication
Téléphone : +33 1 53 69 72 99
Télécopie : +33 1 53 69 76 90
Courriel : media@esa.int

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.