MEDES : 20 ans de médecine au service de l'homme dans l'espace

12 novembre 2009

MEDES, l'Institut de médecine et de physiologie spatiales, a soufflé sa vingtième bougie, le 5 novembre, lors d'une grande soirée à la Cité de l'espace de Toulouse, à laquelle participaient, notamment, les astronautes Jean Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Jean-Jacques Favier et même Franck de Winne, depuis la station spatiale internationale !

Ils étaient 300 participants à être venus célébrer l'événement lors de la soirée grand public organisée à la Cité de l'espace. Les échanges entre astronautes et leurs médecins ont été riches en anecdotes sur les missions passées ou en cours. L'occasion aussi pour tous de retracer les 20 ans de médecine et de physiologie spatiales du MEDES. L'Institut a, en effet, été créé en 1989, à Toulouse, au moment du lancement du programme spatial Hermès. Aux deux membres fondateurs, le CNES et le CHU de Toulouse, se sont joints le CHU d'Angers et plusieurs universités : Paul Sabatier à Toulouse, Bordeaux III, Clermont Ferrand, Tours et Saint Etienne. « Le MEDES permet d'assurer la continuité entre recherche et applications dans le domaine de la médecine et de la physiologie spatiales, explique Laurent Braak, son directeur exécutif. Il dispose d'une clinique spatiale, créée au sein du CHU de Rangueil, à Toulouse, ce qui en fait toute son originalité ».

Participation à la sélection des six nouveaux astronautes de l’ESA

Le MEDES a participé à la sélection des six nouveaux astronautes de l'ESA

La mission du MEDES est double : il développe au niveau européen des compétences en médecine et physiologie spatiales et valorise la recherche spatiale dans le domaine de la santé. L'Institut, fort d'une équipe pluridisciplinaire de 20 personnes, médecins, infirmières ou encore physiologistes, contribue à la préparation des missions spatiales habitées de l'ESA, en lien avec le Centre européen des astronautes (ESA/EAC) à Cologne, en Allemagne. Il réalise des visites médicales de sélection et d'aptitude des astronautes européens, s'occupe de leur suivi médical, avant, pendant et après les vols, et œuvre à la préparation d'expériences à bord de la Station spatiale internationale, l'ISS. Il a également participé à la sélection des six nouveaux astronautes européens. « Sur les 42 derniers candidats en lice, plus de la moitié a été écartée pour des raisons médicales », souligne Bernard Comet, médecin qui suit les astronautes depuis vingt-cinq ans.

Des études pour contrer les effets de l'apesanteur

Franck de Winne était en direct de la Station spatiale internationale

Parallèlement, le MEDES mène des recherches cliniques qui visent à contrer les effets de l'apesanteur sur l'organisme. Il se positionne d'ailleurs comme l'un des centres de référence des études de simulation de l'impesanteur et de ses applications cliniques. Il étudie ainsi les effets des forces mécaniques sur l'os (un astronaute perd jusqu'à 1% de sa masse osseuse par mois en vol ) mais aussi tous les maux de l'espace : perte musculaire, exposition aux radiations etc. Des simulations sont reproduites au sol pour contrer ces phénomènes. Le MEDES a ainsi réalisé plus de 20 études, dont deux études internationales de longue durée. « Nos avancées permettent, par exemple, une meilleure compréhension des mécanismes qui mènent à l'ostéoporose », détaille Laurent Braak. Un programme de recherche dans l'année à venir portera sur la gravité artificielle : une douzaine de volontaires seront soumis à l'accélération variable d'une centrifugeuse.

Applications en télémédecine

MEDES développe également des applications des services par satellite, qui ont conduit à développer plusieurs réseaux pérennes de surveillance épidémiologique et de télémédecine, notamment en Guyane et à l'essaimage de deux sociétés.

Voir l’interview de l’astronaute Franck de Winne sur http://www.enjoyspace.com/fr/news/frank-de-winne-salue-la-medecine-spatiale

Le 5 novembre, aux côtés des trois astronautes Jean Loup Chrétien, Jean-Jacques Favier et Jean-François Clervoy étaient également présents sur le plateau de la soirée de la Cité de l’espace Laurent Braak, directeur exécutif du MEDES, Luigi Carotenuto, chef de projet ULISSE, Antonio Güell, responsable applications/valorisation au CNES, Lionel Suchet, sous-directeur des projets orbitaux au CNES, ancien chef de projet des vols habités et Bernard Comet, médecin des astronautes. Olivier Sanguy, journaliste responsable du site web "Enjoy Space » de la Cité de l’espace, animait la soirée, organisée en partenariat avec le projet européen ULISSE.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.