Optimisme pour le lancement du prochain satellite météorologique européen MSG

23 novembre 2005

Après le succès du Vol 167 d'Ariane 5, la campagne de préparation du prochain satellite météorologique européen se déroule nominalement pour un lancement 21 décembre.

Après 117 jours de stockage en Guyane française, les opérations de déstockage et de préparation du satellite MSG-2 (Meteosat de Seconde Génération) ont commencé le 31 octobre. Les activités de la campagne de lancement ont officiellement repris le 10 novembre.

Le satellite MSG-2 a été expédié au Centre Spatial Guyanais, Port Spatial de l’Europe, le 21 juin. A la suite d’une série de tests approfondis confirmant le bon fonctionnement de la plate-forme et des instruments après leur transport depuis l’Europe, le satellite a été mis en stockage.

Les satellites sont devenus un élément-clé pour les prévisions météorologiques et la vie moderne. Depuis près de trois décennies, leur construction en Europe a été confiée à l'ESA. Le satellite MSG-2 n’est que le dernier-né d'une longue lignée de satellites Meteosat réalisés sous l’égide de l'ESA : le lancement du premier d'entre eux, Meteosat 1, remonte à 1977. Le succès des premiers satellites Meteosat a conduit à la création en 1986 de l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (Eumetsat).

L'ESA et Eumetsat ont collaboré sur le développement des satellites les plus récents de la série, conçus pour offrir en continu des images météorologiques aux organismes européens de prévisions météorologiques sur une base opérationnelle. Cette coopération entre les deux organisations internationales est toujours d'actualité, alors que les premiers satellites sont aujourd'hui progressivement remplacés par la deuxième génération de satellites Meteosat.

Plus gros et plus puissants que leurs prédécesseurs, les satellites Meteosat de Seconde Génération permettent l'obtention d'images dans un plus grand nombre de longueurs d'ondes et à une plus grande fréquence que la génération précédente. Ils sont ainsi particulièrement adaptés aux prévisions à court-terme de phénomènes météorologiques violents ou à développement rapide, tels que la neige, les orages et le brouillard.

Le premier de ces satellites (lancé sous le nom MSG-1, mais ultérieurement rebaptisé Meteosat 8) a été lancé en août 2002 et déclaré opérationnel en janvier 2004. Avec le lancement de MSG-2,deux satellites MSG seront disponibles en orbite géostationnaire. Le satellite opérationnel sera positionné à 0 degré de longitude, c'est-à-dire au-dessus de l'Afrique occidentale et équatoriale, tandis que le second sera en attente à 10 degrés de distance, de façon à assurer la continuité du service à l'avenir.

Les météorologues européens ainsi que les climatologistes et les chercheurs environnementalistes profitent déjà des images et produits avancés fournis par Meteosat 8. Les données collectées par ses 12 canaux spectraux permettent d'obtenir un volume d'informations jusqu'à 20 fois supérieur à celui de ses prédécesseurs.

Eumetsat exploite actuellement Meteosat 6, 7 et 8 au-dessus de l'Europe et de l'Afrique, et Meteosat 5 au-dessus de l'Océan indien. Les données, produits et services fournis par ces satellites développés par l'ESA pour Eumetsat constituent une importante contribution pour les prévisions météorologiques et la surveillance du changement climatique.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.