Le fond diffus cosmologique vu par Planck

Rejoignez-nous pour la Nuit des chercheurs européens

18 septembre 2013

Le CERN, l’ESA, l’ESO, et l’UNESCO, en partenariat avec l’Institut Italien d’Astrophysique (INAF), invitent le public à Origines 2013, un événement exceptionnel qui se déroulera ce 27 septembre simultanément à Genève, Paris et Bologne pendant la Nuit des chercheurs européens.

Partout dans le monde, le public est invité à suivre l’événement en direct sur internet afin de célébrer les réussites de la physique des particules et de l’astrophysique. Ensemble, ces domaines de recherche adressent des questions fondamentales liées à nos origines, depuis l’origine de la matière à l’origine de l’Univers lui-même.

Lors de ces douze derniers mois, des perçées scientifiques majeures ont été réalisées dans ces domaines. Le Grand collisionneur de hadrons du CERN a découvert le boson de Higgs – une des particules les plus fondamentales de l’Univers, dont l’existence n’était jusque là prédite que par la théorie – tandis que le télescope spatial Planck de l’ESA produisait l’image la plus précise du fond diffus cosmologique, le rayonnement fossile du Big Bang.

Pendant ce temps, le Vaste Réseau (Sub-) Millimétrique de l'Atacama de l’Observatoire Européen Austral (ESO - European Southern Observatory) était inauguré au Chili au mois de mars, et procure déjà des vues inédites du cosmos.

Origines 2013 montrera entre autres ces fascinantes aventures scientifiques, et mettra l’accent sur le lien fort qui existe entre le monde subatomique de la physique des particules et les phénomènes dont la taille dépasse l’imagination qui sont étudiés en astrophysique.

Des chercheurs européens qui travaillent dans ces domaines partageront leur passion avec le grand public lors de trois événements qui auront lieu simultanément au CERN à Genève, au siège social de l’UNESCO à Paris, et dans le centre-ville de Bologne.

Parmi les invités qui prendront la parole à Paris, Francois Englert, l’un des théoriciens qui avaient prédit la particule de Higgs, et François Bouchet, co-investigateur principal de l'instrument HFI de Planck. A Genève, le lauréat du Nobel Sam Ting, investigateur principal du détecteur de rayons cosmiques AMS-02 de la Station spatiale internationale se joindra à Fabiola Gianotti et Joe Incandela, les deux physiciens qui conduisaient les expériences ATLAS et CMS au moment de l’annonce de la découverte du boson de Higgs. Giovanni Fabrizio Bignami, président de l’Institut Italien d’Astrophysique, sera sur scène à Bologne avec Fernando Ferroni président de l'INFN ainsi que Marco Bersanelli, co-investigateur de l'instrument LFI de Planck.

Les visiteurs seront conviés à un voyage dans le temps, qui leur permettra d’en apprendre plus sur les origines de l’Univers depuis le Big Bang survenu il y a plus de 13,8 milliards d’années. Des invités sur place pourront également rencontrer les chercheurs en face à face lors de discussions de type ‘speed dating’.

“Origines 2013 nous donne l’opportunité de fêter les découvertes de nos meilleurs scientifiques européens, qui changent notre vue de l’Univers, et de partager notre enthousiasme avec une audience élargie,” explique Mark McCaughrean, responsable du département Recherche et Support Scientifique de l’ESA, qui inaugurera l’événement au CERN le vendredi aux côtés de Sergio Bertolucci, directeur de la recherche au CERN. Ils seront en visioconférence avec Paris, où se trouveront Gretchen Kalonji, directeur général adjoint pour les sciences exactes et naturelles de l’UNESCO et Fernando Doblas, chef du département de la communication de l'ESA, qui inaugureront l'événement à l'UNESCO.

Des visioconférences feront le lien entre les trois villes européennes et le Centre des opérations de Planck à Darmstadt, en Allemagne, avec Nazzareno Mandolesi, investigateur principal de l'instrument LFI de Planck, ainsi qu’avec des sites distants, comme celui du télescope de l’ESO au Chili, le tunnel du Grand collisionneur de hadrons, à 100m sous terre et la Station spatiale internationale où se trouve Luca Parmitano, astronaute de l’ESA.

De nombreux chercheurs d’instituts partenaires seront également présents sur place ou via internet pendant la retransmission en direct.

La participation au speed-dating et à l’évènement au CERN se fait sur réservation sur le site internet Origines.

 

 

 

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.