L’ESA a choisi le nom de son prochain vol ISS de longue durée

La Station Spatiale Internationale photographiée depuis la navette spatiale Endeavour le 28 novembre 2008
10 février 2009

On connaît le vainqueur du concours pour donner un nom à la mission de six mois que l’astronaute de l’ESA Frank De Winne va effectuer dans l’International Space Station (ISS). Il a proposé le nom d’OasISS pour le vol qui doit débuter en mai 2009.

Frank De Winne, de nationalité belge, membre du Corps des astronauts européens, volera en mai prochain dans la station pour y travailler pendant six mois. Au cours de son séjour à bord de l’ISS, il effectuera des expériences scientifiques qui sont mises au point par des chercheurs dans différents pays d’Europe, ainsi que dans le monde entier. En outre, il procèdera à des démonstrations de technologie et réalisera un programme éducatif. A partir d’octobre 2009, il est désigné pour devenir le commandant de bord de l’expédition 20 : il sera le premier Européen à avoir cette responsabilité dans la station spatiale.

Frank De Winne s'entraine avec ses collègues dans le simulateur Sojouz à la Cité des Etoiles, à proximité de Moscou

La mission dans l’ISS de Frank De Winne reflète l’engagement à long terme de l’Europe d’être présente dans les vols spatiaux habités et dans l’exploration de l’espace. La participation de l’ESA au programme ISS est une étape importante pour l’Europe dans l’exploration humaine de l’Univers.

Grâce à la livraison du laboratoire Columbus et avec le lancement réussi du premier ATV “Jules Verne”, l’Europe se trouve bien placée pour jouer un rôle primordial dans les missions à venir d’exploration internationale de l’espace, jusque dans l’établissement de postes avancés sur orbite, comme l’ISS, sur la Lune et au-delà. La mission de longue durée de Frank De Winne dans l’ISS contribue aux préparatifs de l’exploration de l’espace et est bénéfique à la vie sur la Terre.

En septembre dernier, l’ESA avait lancé un concours dans le grand public pour trouver un nom qui convienne à la mission de Frank De Winne. Quelques 520 noms ont été suggérés par des citoyens des Etats membres de l’ESA. Le nom qui a gagné est OasISS, proposé par Jan Puylaert de Gand, en Belgique.

Comme Jan Puylaert l’explique dans sa proposition, il y a quatre raisons pour le nom d’OasISS :

1. Il se réfère à l’exploration des déserts sur Terre, réalisée par des conquérants et des expéditions d’Europe, ainsi qu’aux déserts que nous découvrons sur les planètes connues, notamment Mars. Peut-être qu’un jour nous trouverons une vraie oasis sur une autre planète. Nous avons déjà mis en évidence de la glace sur Mars : c’est donc un bon début. Le fait de trouver de l’eau (dans une oasis) nous donne l’occasion d’aller plus loin dans les déserts comme dans l’espace. Qui sait ? Un jour, en découvrant une nouvelle planète pleine d’eau, nous l’appellerons… Oasis.
2. L’ISS en elle-même est bel et bien une oasis pour les astronautes et cosmonautes dans l’espace.
3. Il met clairement en évidence l’importance de l’eau qu’on trouve dans l’oasis, avec l’espoir qu’on en trouve assez sur la Terre pour tout le monde.

La découverte d’une oasis apparaît aussi comme un réel défi pour moi et n’est-ce pas ce qu’on attend de l’exploration de l’espace ?

Le laboratoire spatial Colombus amarré à la Station Spatiale Internationale

« Je suis très heureux pour l’intérêt que tant de personnes de tous les Etats membres de l’ESA ont porté au concours. Il démontre combien le vol spatial habité est quelque chose d’attrayant et d’important pour de nombreux Européens », note Frank De Winne au sujet de cette compétition. « Le nom qui a été choisi illustre bien l’esprit de l’exploration humaine et tient compte de tous les aspects qui avaient été définis dans l’annonce du concours, en particulier l’importance de l’eau pour la vie humaine. Je voudrais remercier tout qui a consacré du temps et fait preuve de créativité pour trouver le nom de mon vol. Je suis fier que ma mission porte un nom qui a été proposé par un citoyen européen. »

Le nom d’OasISS donné à la mission a par ailleurs des liens avec le rôle de Frank De Winne en tant qu’ambassadeur volontaire d’UNICEF Belgique. En soutien à la campagne UNICEF 2009 WASH consacrée à l’eau, la santé et l’hygiène, plusieurs événements auront lieu durant son vol pour attirer l’attention du public sur l’accès à cette ressource de l’eau comme sur son degré de propreté, qui sont des éléments critiques pour la vie de l’espèce humaine. « L’eau est une ressource limitée à bord de l’ISS. S’en servir de manière responsable et la recycler dans l’espace peuvent contribuer au développement d’applications pour un traitement efficace de l’eau sur Terre, applications particulièrement cruciales pour les pays en développement », explique Frank De Winne.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.