L'ESA et Thales Alenia Space entament des négociations sur MTG

Meteosat de Troisième Génération
19 mars 2010

Le processus d'appel d'offres qui doit permettre à l'Europe de se doter de sa prochaine série de satellites météorologiques, Meteosat de Troisième Génération, vient de franchir une nouvelle étape avec l'invitation de l'ESA à Thales Alenia Space pour l'engagement de négociations formelles pour la signature d'un contrat.

Ces négociations font suite à une évaluation rigoureuse des propositions pour la fabrication des satellites MTG (Meteosat de Troisième Génération) avec trois réunions du Comité d'évaluation des offres (TEB, Tender Evaluation Board) depuis octobre pour passer en revue les propositions industrielles.

Deux consortia avaient répondu à l'appel d'offres émis en juillet dernier, l'un mené par Astrium à Friedrichshafen, avec Astrium à Toulouse et Astrium à Ottobrunn, l'autre mené par Thales Alenia Space à Cannes, avec OHB à Brême et Kayser Threde à Munich.

Les deux propositions ont été estimées comme techniquement « bonnes » et demeuraient à l'intérieur de l'enveloppe budgétaire prévue. Toutefois, en raison du prix plus bas de son offre, le TEB a recommandé que les négociations soient engagées avec Thales Alenia Space France.

Si ces négociations aboutissent avec succès, l'Exécutif de l'ESA soumettra la proposition de contrat au Comité de politique industrielle (IPC, Industrial Policy Committee) pour approbation et décision par les Etats-membres qui contribuent au programme. Cette étape est envisagée pour juin.

Poursuivant le long héritage européen de veille météorologique depuis l'espace, le premier satellite MTG devrait être lancé en 2016.

Meteosat-1 first image
Première image prise par Meteosat 1

La première mission 'observation de la Terre de l'ESA, Meteosat 1, a été mise sur orbite en 1977 et a été suivie par six autres satellites Meteosat. L'exploitation de la série de satellites a été officiellement transférée de l'ESA vers Eumetsat en 1995. En 2002, les Meteosat de première génération encore opérationnels ont été rejoints par le premier satellite de la série MSG (Meteosat de Seconde Génération) qui est entré en service sous le nom de Meteosat 8. Un deuxième exemplaire de la série MSG (Meteosat 9) a été lancé en 2005 et deux satellites de plus garantiront la continuité du service à court terme.

Assurer l'exploitation continue de ces satellites météorologiques est vital pour la prévision météorologique numérique. Depuis l'orbite géostationnaire à 36 000 km au-dessus de l'Equateur, ces satellites ont la capacité d'embrasser une large portion du globe terrestre. Ce point de vue permet le suivi en continu des phénomènes en évolution rapide en vue de l'établissement de prévisions météorologiques.

La série MTG représentera une amélioration significative par rapport aux satellites Meteosat actuels et associés à une capacité de calcul en augmentation, ils devraient sans aucune doute porter la prévision météorologique à un nouveau niveau.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.