L’ESA et la NASA signent des accords de coopération concernant le télescope spatial James Webb et la mission LISA Pathfinder

Close-up of JWST scale model
18 juin 2007

ESA PR 25-2007. Lors d’une cérémonie qui a eu lieu aujourd’hui au Salon de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA, et Michael Griffin, Administrateur de la NASA, ont signé les accords officialisant les termes de leur coopération dans le cadre du projet de télescope spatial James Webb (JWST) et de la mission d’antenne spatiale à interférométrie laser LISA Pathfinder.

Réalisée au titre d’une coopération internationale entre la NASA, l’ESA et l’Agence spatiale canadienne (ASC), la mission JWST a pour objet d’étudier l’origine et l’évolution des galaxies, des étoiles et des systèmes planétaires.

Le JWST fait figure de successeur du télescope spatial Hubble, dont il se distingue par des fonctions optimisées qui lui permettront de travailler dans une gamme différente de longueurs d’ondes. Il est prévu de le lancer en 2013 et de l’exploiter pendant au moins cinq ans.

Au cœur de l’observatoire JWST se trouve un grand télescope doté d’un miroir primaire de 6,5 mètres de diamètre (contre 2,4 mètres pour Hubble), ce qui offre un champ de vision relativement important.

Grâce à ses quatre instruments de haute technologie (dont un détecteur de guidage de précision), le JWST pourra prendre de superbes images dans le visible et l’infrarouge et fonctionner dans différents modes de spectroscopie, autant de capacités qui nous permettront d’en savoir plus sur la chimie et l’évolution des objets peuplant l’Univers.

Le JWST évoluera dans l’espace bien au-delà de l’atmosphère terrestre, puisqu’il sera placé au deuxième point de Lagrange (L2), à 1,5 million de kilomètres de la Terre dans la direction opposée au Soleil. Depuis ce poste d’observation, ce puissant télescope promet de révolutionner notre vision de l’Univers – comme Hubble l’a fait en son temps.

JWST team in front of real-size scale model
JWST team in front of real-size scale model

Aux termes de l’accord, la NASA – responsable de l’ensemble de la gestion et de l’exploitation de la mission JWST – construit le satellite, le télescope et la plateforme qui accueillera les instruments. L’ESA pour sa part fournira le lancement sur une Ariane-5 ECA.

Par ailleurs, la NASA fournira un instrument de grande importance, la caméra dans le proche infrarouge (NIRCam), par l’intermédiaire de l’Université de l’Arizona. L’ESA fournira le spectrographe dans le proche infrarouge (NIRSpec), qui fonctionnera dans des longueurs d’onde similaires et dont les détecteurs et l’ensemble de micro-volets seront fournis par la NASA.

Le troisième instrument embarqué – l’instrument dans l’infrarouge moyen (MIRI) – est en cours de fabrication par un consortium d’organismes européens financés sur des fonds publics (responsable de l’ensemble optique du MIRI) et par la NASA, la coordination étant assurée par l’ESA. Le quatrième instrument embarqué, à savoir le détecteur de guidage de précision/caméra à filtre accordable (FGS/TFI), sera fourni par l’ASC.

Jean-Jacques Dordain a fait la déclaration suivante : “La signature de cet accord, qui s'inscrit dans le cadre d'une longue et fructueuse coopération entre l'ESA et la NASA, représente une nouvelle étape historique. Nous sommes notamment très fiers que la mise en orbite de ce grand observatoire spatial ait été confiée à Ariane 5.”

“Le télescope spatial Hubble avait déjà ouvert la voie à une coopération de ce type, les astronomes européens continuant à tirer pleinement parti du temps d'observation qui leur est attribué.”

“La synergie créée entre l'Europe et les Etats-Unis, qui a permis d'accroître le retour scientifique de Hubble, a été bénéfique pour les deux parties. Je suis convaincu que la collaboration entre nos deux agences sur le JWST produira des résultats comparables, voire encore meilleurs.”

Pour sa part, l'Administrateur de la NASA Michael Griffin a déclaré : "Nous sommes ravis que l'ESA participe au télescope James Webb. L'impressionnant succès scientifique du télescope spatial Hubble peut être attribué aux efforts de coopérations conduits par nos deux agences. Nous attendons du télescope spatial James Webb qu'il soit le digne successeur de Hubble en apportant, lui aussi, son lot d'observations et de découvertes astronomiques majeures. Nous pourrons alors nous féliciter à juste titre d'avoir poursuivi dans la voie de la coopération internationale."

LISA Pathfinder artist's concept
LISA Pathfinder artist's concept

Lors de la cérémonie de signature qui s'est déroulée aujourd'hui, les chefs des deux agences ont également conclu un accord officiel au sujet de la mission d'antenne spatiale à interféromètre laser LISA Pathfinder, qui résulte d'une initiative de l'ESA et dont le lancement est actuellement prévu début 2010. LISA Pathfinder servira à valider les technologies nécessaires à la future mission LISA, menée en commun par l'ESA et la NASA et dont l'objectif sera de détecter les ondes gravitationnelles dans l'espace et de vérifier la théorie de la relativité générale.

Aux termes de cet accord, l'ESA assurera la conception, le développement, le lancement et l'exploitation du satellite LISA Pathfinder. Un consortium d'instituts scientifiques européens fournira l'ensemble technologique LISA (LTP), comportant deux masses étalons maintenues dans des conditions d'apesanteur quasiment parfaites et un système sophistiqué chargé de mesurer et contrôler leurs déplacements avec une précision encore jamais atteinte.

La NASA fournira le système de réduction des perturbations (DRS), qui utilisera les capteurs et instruments de mesure du LTP pour tester le contrôle d'attitude à compensation de traînée. L'embarquement du LTP et du DRS permettra de comparer et d'évaluer les performances de ces deux types de dispositifs d'asservissement, ainsi que de leurs logiciels, dans la perspective de la mission LISA.

Note aux rédactions

Le télescope spatial James Webb est un projet lancé à l'origine sous le nom de télescope spatial de prochaine génération (NGST). La NASA et l'ESA, auxquelles s'est associée l'ASC, collaborent au JWST depuis 1997.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

ESA – Département Communication
Bureau Relations avec les médias
Tél : +33 (0)1.53.69.71.55
Télécopie : +33 (0)1.53.69.76.90
Adresse électronique : media @ esa.int

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.