L’équipe SMOS se prépare pour la campagne de lancement

SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity)
3 septembre 2009

A tout juste deux mois du lancement du satellite, les membres de l'équipe SMOS sont actuellement en Russie et inspectent les installations de lancement. La mission ESA d'observation de la Terre, entièrement dédiée à l'étude du cycle de l'eau, est programmée au lancement le 2 novembre.

Les membres de l'équipe s'affairent à la vérification des installations à Arkhangelsk (Russie), où le satellite et l'équipement de soutien arrivera par avion. Les installations d'intégration seront livrées au cosmodrome de Plesetsk, à environ 200 km au sud d'Arkhangelsk, où le satellite sera préparé et encapsulé dans la coiffe pour le lancement. L'équipe est présente cette semaine pour s’assurer que l'infrastructure est en place - des réseaux informatiques jusqu’au mobilier - avant de donner leur feu vert.

La troisième section du lanceur Rockot, Breeze-KM, sera prête à être expédiée de Moscou à l'aire de lancement après l'achèvement des derniers tests. Tandis que le lanceur Rockot utilise deux étages inférieurs génériques, le troisième étage est personnalisé pour chaque lancement satellite.

Cette troisième section abrite la coiffe, qui protège le satellite pendant la première phase d’ascension, l'électronique pour contrôler le lanceur et les adaptateurs qui fournissent les interfaces mécaniques entre le satellite et le lanceur. Cet étage abrite les satellites ESA SMOS et Proba-2, qui seront lancés en même temps. En réalité, Proba-2 arrivera de Belgique à Plesetsk le 3 septembre pour être préparé au lancement avant le satellite SMOS, attendu pour le 16 septembre.

Récolte de données précieuses pour la compréhension du cycle de l'eau

Le cycle de l'eau sur Terre

Comme son nom l'indique, la mission SMOS (Soil Moisutre and Ocean Salinity) observera l'humidité du sol sur les blocs continentaux de la Terre et la salinité des océans. L’acquisition des données sur l'humidité du sol devient urgente pour des études hydrologiques; et les données sur la salinité océanique sont essentielles à l’amélioration de notre compréhension des modèles de circulation océaniques. De manière générale, les données acquises par SMOS mèneront à une meilleure compréhension du cycle de l'eau sur Terre.

Coopérations ESA, CNES et CDTI

Le contrôle de la mission est opéré par le Centre de contrôle (CST) du CNES à Toulouse via le réseau de stations sol (Kiruna en Suède, Aussaguel en France et Kourou en Guyane française). Le traitement des données est assuré par le Centre de traitement de données de l’ESAC, par les archives à long terme à Kiruna et les services d'utilisateurs via le centre ESA d’Observation de la Terre à l’ESRIN en Italie.

SMOS est une mission ESA d'exploration de la Terre soutenue par des contributions nationales fournies par les agences spatiales française CNES et espagnole CDTI. L’ESA sera responsable de la coordination complète de la mission et des opérations de segment sol, tandis que le CNES exploitera le vaisseau spatial. La conception et la construction de SMOS ont impliqués plus de 20 sociétés européennes et ont été menés par EADS CASA Espacio (Espagne) pour la charge utile et Thales Alenia Space à Cannes pour le satellite.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.