La Terre vue de l'Espace : Berlin la blanche

14 janvier 2011

Le paysage hivernal que nous révèle cette image prise par le satellite japonais ALOS est celui de capitale allemande, Berlin, encerclée par la neige. Avec 3,4 millions d'habitants, Berlin est la deuxième ville (hors agglomération) de l'Union européenne après Londres, au Royaume-Uni.

Berlin se situe dans le nord-est de l'Allemagne, dans la large vallée glaciaire de la Spree, que l'on peut voir à l'image, coulant d'est en ouest à travers la ville.

Les trois aéroports de Berlin sont visibles à l'image. L'aéroport de Tegel, apparaît comme une longue structure étroite au nord-est du centre de l'image, l'ancien aéroport de Templhof est la grande structure hexagonale juste au sud de la ville tandis que le nouvel aéroport de Brandenburg International, en cours de réalisation sur le site de l'aéroport de Schönefeld et qui doit remplacer les trois aéroports vieillissants, se situe au sud-ouest et est recouvert par la neige.

Le Tiergarten, que l'on peut voir sur la rive sud de la Spree, est un des plus grands parcs urbains d'Europe. La région autour de Berlin est également renommée pour ses forêts et ses lacs. Le Müggelsee, qui recouvre 7,5 km2 dans la banlieue est, est le plus grand de ces lacs.

Les hivers berlinois sont généralement froids. Cet hiver alterne vagues de froid et redoux, mais le précédent a apporté neige et glace en abondance.

Cette image a été prise le 20 décembre 2009 par l'instrument AVNIR-2 (Advanced Visible and Near Infrared Radiometer type-2) à bord du satellite japonais ALOS. Cet instrument a été conçu pour dresser la carte de l'occupation des sols et de la couverture végétale dans les bandes spectrales du visible et du proche infrarouge, avec une résolution de 10 mètres.

Outre AVNIR-2, ALOS comporte également le radar micro-onde PALSAR (Phased Array type L-band Synthetic Aperture Radar), qui peut effectuer ses observations aussi bien de jour que de nuit et dans n'importe quelle conditions météorologiques, ainsi que l'instrument PRISM (Panchromatic Remote-sensing Instrument for Stereo Mapping), qui peut observer des zones choisies en trois dimensions, avec une résolution pouvant atteindre 2,5 mètres.

L'ESA soutient ALOS en tant que « Mission de Tierce Partie », ce qui signifie que l'ESA utilise son infrastructure sol multi-mission et son expertise pour l'acquisition, le traitement et la distribution des données du satellite vers sa vaste communauté d'utilisateurs.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.