La Terre vue de l'Espace : Extrême Orient

16 mars 2012

La cordillère du Sikhote-Aline, dans l’extrême orient russe est dépeinte sur cette image renvoyée par Envisat.

La portion centrale de cette chaine montagneuse a été inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco car elle abrite l’une des forêts tempérées les plus riches et les plus atypiques de la planète.

Dans cette zone de transition entre la taïga nordique et les régions subtropicales, des espèces venues du sud, comme le tigre et l’ours himalayen, coexistent avec leurs homologues venues du nord, comme l’ours brun et le lynx.

La région joue également un rôle important pour la survie de nombreuses espèces menacées, telles que le tigre de l’Amour.

Dans la partie inférieure gauche de l’image on distingue le lac Khanka (ou lac Xinghaï), couvert de neige et à cheval sur la frontière entre la Russie et le nord-est de la Chine. S’étendant sur plus de 4 000 km2, le lac est entouré d’une vaste zone humide qui sert d’habitat naturel protégé des deux côtés de la frontière.

A l’est du continent s’étend la mer du Japon, qui est ici recouverte d’une couche de nuages duveteuse. Cette formation est due à l’air froid venu des montagnes et soufflant vers la mer.

Dans la partie supérieure droite de l’image, on aperçoit Sakhaline, la plus grande île de la Fédération de Russie, qui constitue elle aussi une région montagneuse.

Au cours de la période du Miocène, entre 23 et 5 millions d’années avant aujourd’hui, Sakhaline faisait partie d’un continent qui comprenait le nord de l’Asie, l’Alaska et le Japon, et bénéficiait d’un climat relativement chaud.

Cette image a été prise le 27 janvier par la caméra MERIS du satellite Envisat de l’ESA.

L’Image de la semaine est présentée sur la Web-TV de l'ESA, diffusée en ligne tous les vendredi à partir de 10h00, heure d’Europe continentale.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.