La Terre vue de l'Espace : Îles et fjords de Norvège occidentale

25 juin 2010

Cette image prise par le satellite ALOS au dessus du Comté de Hordaland en Norvège occidentale illustre le paysage de fjords, de plateaux montagneux et de vallées fertiles typique de la région.

La péninsule de Bergen est visible en bas au centre. La ville de Bergen, qui apparaît en gris sur la côte occidentale de la péninsule, est la deuxième ville de Norvège, le cœur du Comté de Hordaland et la porte d’entrée de la multitude de fjords qui découpent la côte du plus nordique des pays européens. Ces fjords sont de profondes vallées creusées par les glaciers au cours des ères glaciaires et qui ont été aujourd’hui submergées par les eaux de fontes.

Bergen se niche entre sept montagnes qui ajoutent à sa beauté naturelle. Son nom dérive d’ailleurs du mot « Bjørgvin » que l’on peut traduire par « le champ au pied des montagnes ».

C’est dans le cadre magnifique de cette cité portée au Patrimoine Mondial de l’Unesco que se tiendra le colloque de l’ESA sur le programme « Living Planet » du 28 juin au 2 juillet. Plus de 1 200 chercheurs et utilisateurs de données d’observation de la Terre s’y réuniront la semaine prochaine pour présenter les résultats de leurs recherches et comparer leurs découvertes sur la base d’une vaste gamme de données d’observation de la Terre récoltées depuis l’espace.

L’île d’Askøy se situe directement au nord-ouest de Bergen et est entourée de fjords : le Byfjorden à l’est, le Herdlefjorden au nord-est et le Hjeltefjorden à l’ouest et au nord.

L’île d’Osterøy, la plus grande des îles intérieures d’Europe du Nord, se situe au nord-est de Bergen, et l’ile de Lindås lui fait face. Le fjord d’Osterfjorden les sépare. Au nord d’Askøy s’étend la municipalité de Meland. Celle-ci est encerclée de fjords. Dans le sens des aguilles d’une montre en partant du nord, il y a le Mangersfjorden, le Radfjorden, le Salhusfjorden, l’Herdlefjorden et le Hjeltefjorden.

Au nord de Meland se trouve la municipalité insulaire de Radøy. L’archipel d’Oygarden s’étire dans le coin inférieur gauche de l’image.

Le satellite japonais ALOS (Advanced Land Observing Satellite), plate-forme d’observation de 4 tonnes qui fait partie des « missions de tierce partie » de l’ESA, a pris cette image le 10 décembre 2009 à l’aide de sa caméra AVNIR-2 (Advanced Visible and Near Infrared Radiometer). Les « missions de tierce partie » bénéficient du soutien de l’ESA qui utilise son infrastructure terrestre, européenne et multi-missions, ainsi que son expertise pour acquérir les données de ces satellites, les traiter et les redistribuer à destination de sa vaste communauté utilisateurs.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.