La Terre vue de l’Espace : le Delta de la Volga

5 juin 2009

Cette image prise par Envisat montre le delta de la Volga, qui se forme là où ce grand fleuve se déverse sur la côte nord-ouest de la Mer Caspienne, la plus grande mer fermée de la planète.

La Volga est le plus long fleuve d’Europe. Elle draine 20% des terres du continent et contribue pour 80% dans l’apport en eau douce de la Caspienne. Quand cette eau pénètre dans le delta de la Volga, le plus grand delta fluvial continental d’Europe, elle se répartit entre plus d’un millier de bras.

Ce delta est considéré comme l’un des plus dynamiques au monde en raison de la remarquable complexité de son réseau hydrographique. Il a été inscrit parmi les « Zones humides d’importance internationales » par la Convention de Ramsar car il constitue un habitat pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Il a aussi été proposé pour une inscription au « Patrimoine mondial de l’Humanité » par l’Unesco.

La Mer Caspienne contient plus de 78 000 km3 d’eau, soit environ le tiers des eaux continentales de la planète. S’étendant sur 1 200 km du nord au sud, cette mer allongée et presque dépourvue de marées occupe une profonde dépression entre l’Europe et l’Asie et son niveau s’établit à quelque 27 m au-dessous de celui des océans.

La Caspienne est bordée par la Russie et le Kazakhstan au Nord, l’Azerbaïdjan à l’Ouest, le Turkménistan à l’Est et Iran au Sud. Couvrant plus de 380 000 km2, elle est plus grande que le Japon.

Comme cette mer n’a pas de débouché, de nombreuses espèces animales et végétales uniques y ont été préservées. Elle abrite ainsi 85% de la population mondiale d’esturgeons et est la source de 90% du caviar noir. La ville russe d’Astrakhan, située sur le delta de la Volga à une centaine de kilomètres de la mer (visible en jaune juste au dessus du triangle du delta), reste au cœur du commerce mondial du caviar.

Le niveau de la mer a varié au cours des dernières décennies, en partie en raison des activités humaines et notamment de la construction de barrages. La partie nord de la mer Caspienne (visible ici) est la moins profonde, avec à peine 6 m d’eau en moyenne. La partie sud est la plus profonde, descendant jusqu’à 1 000 m de profondeur.

Les taches jaunes vives à proximité du delta non loin d’Astrakhan sont des dunes de sable. Cette zone, utilisée pour l’élevage bovin et ovin, se caractérise par des sols salins et une végétation éparse.

Cette image a été prise le 2 juin 2009 par la caméra MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer) d’Envisat.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.