La Terre vue de l'Espace : le visage changeant de la Mer des Wadden

Cette image par satellite montre les bancs de sable en perpétuel mouvement dans la Mer des Wadden, mer côtière de faible profondeur au nord des Pays-Bas. Cette région unique, l’une des plus grandes zones humides au monde, a été inscrite l’an dernier au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Redessinée par le flux et le reflux des marées, les vagues et le vent, cette région revêt différentes apparences selon l’heure du jour. A certains moments on peut y voir des kilomètres et des kilomètres de vasières débordant de vie et un peu plus tard, celles-ci ont disparu sous les eaux venues de la Mer du Nord. Ces estrans et ces marais salés représentent un excellent habitat pour une faune nombreuse, et en particulier pour une population d’oiseaux migrateurs estimée à 1,5 million d’individus.

Comme le montre l’image par satellite, les bancs de sable sont bordés par des ravines et des chenaux relativement profonds, qui constituent une voie de circulation pour les navires effectuant la traversée entre les îles et le continent.

Cette image montre la partie méridionale de la Mer des Wadden ainsi qu’une portion de la partie continentale des Pays-Bas, l’île du Texel en bas à gauche, et les îles de Vlieland et Terschelling au nord-ouest. L’impact des vagues et des courants, qui transportent des sédiments, est en train de modifier lentement la configuration de ces îles et des autres îles plus à l’est. Par exemple, les îles de Vlieland et Ameland, qui n’est pas visible ici mais qui est la prochaine après Terschelling, se sont déplacées vers l’Est au cours des siècles alors qu’elles sont érodées d’un côté et qu’elles grandissent de l’autre.

La Mer des Wadden, dont le nom vient du Néerlandais « wad » qui désigne les vasières, s’étire depuis le sud de l’île du Texel et le long de la côte allemande jusqu’au nord d’Ebsjerg au Danemark, sur une longueur totale de quelque 500 km.

Egalement visible à l’image, « l’Afsluitdijk » est une digue qui sépare la Mer des Wadden au nord du Zuiderzee au sud. Construite entre 1927 et 1933, cette digue a transformé ce qui était une lagune salée reliée à la Mer du Nord en une retenue d’eau douce.

Spot 4 a pris cette image le 8 mai 2006 avec une résolution spatiale de 20 m. La mission Spot 4 est soutenue par l'ESA au titre de « mission de tierce partie », ce qui signifie qu’elle utilise son infrastructure sol multimission et son expertise pour acquérir, traiter et distribuer les données récoltées par le satellite à sa vaste communauté d’utilisateurs.
Le système Spot a été conçu par le CNES (Centre national d’études spatiales), l’agence spatiale française, et est exploité par Spot Image.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.