La Terre vue de l'Espace : une vue historique

2 mars 2012

Cette image de la côte Atlantique de l’Afrique de l’Ouest est la toute première retransmise par la caméra MERIS d’Envisat, il y a bientôt 10 ans.

Cette semaine, le satellite Envisat a célébré ses 10 ans sur orbite. L’instrument MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer), embarqué à son bord, a été développé pour mesurer la couleur de la surface de la mer, dans les océans et dans les régions côtières, mais il a servi à bien d’autres applications au cours des années suivantes.

Envisat comporte dix instruments pour collecter de l’imagerie et d’autres mesures relatives aux terres émergées, aux océans, à l’atmosphère, à la température et aux calottes glaciaires.

La première série de données retransmise par le satellite en mars 2002 a été reçue via la station de Kiruna, en Suède, et traitée au centre ESRIN de l’ESA en Italie, ainsi que dans d’autres centres à travers l’Europe.

Sur cette première image prise par MERIS le 22 mars 2002, le désert très aride est bordé directement par un océan débordant de vie. Au sud, une forte concentration en phytoplancton a été détectée le long des côtes du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissao.

Les petits organismes unicellulaires qui forment le phytoplancton jouent un rôle essentiel dans la chaîne alimentaire marine. Ils convertissent la lumière solaire, le dioxyde de carbone et d’autres nutriments en glucides dont se nourrissent pratiquement toues les formes de vie de l’océan.

Dans la plupart des régions des océans de notre planète, la concentration en phytoplancton est extrêmement faible. Toutefois, dans les zones de « remontée d’eau » comme celles qui apparaissent à l’image, les océans s’enrichissent en minéraux du fait du mélange des eaux de surface avec les eaux venues des profondeurs.

Les plus importantes zones de pêche se trouvent justement dans ces régions de remontées d’eau. Le changement climatique a un effet sur l’intensité et la situation géographique de ces remontées, ce qui a donc des conséquences importantes pour l’industrie de la pêche et ceux qui en dépendent.

L’image met également en valeur la transition entre le désert aride au nord et la savane puis la végétation tropicale au sud qui reçoit des précipitations plus importantes. La caméra MERIS permet notamment de surveiller l’utilisation des sols qui peut entraîner un accroissement de l’érosion et de la désertification.

L’Image de la semaine est présentée sur la Web-TV de l'ESA, diffusée en ligne tous les vendredi à partir de 10h00, heure d’Europe continentale.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.