La navette Endeavour ne décollera pas avant le 8 mai

Endeavour sur le pas de tir
2 mai 2011

La prochaine tentative de lancer la navette spatiale avec à son bord l’astronaute Roberto Vittori de l’ESA et le Spectromètre magnétique Alpha n’aura pas lieu avant dimanche au plus tôt. La première tentative de vendredi a dû être annulée en raison d’un problème technique.

Les ingénieurs de la NASA, au Centre spatial Kennedy en Floride, ont identifié la cause probable de la défaillance de réchauffeurs sur une ligne d’alimentation en ergols à destination des unités de puissance auxiliaire (APU) de la navette Endeavour vendredi soir.

Un problème de puissance semble affecter le boîtier ALCA-2 (Aft Load Control Assembly) dont la mission est de contrôler les alimentations électriques.

Les techniciens accèdent au boîtier ALCA-2

« Cela signifie simplement que le courant n’est pas distribué vers les réchauffeurs qui ne fonctionnaient pas le soir du lancement, » a expliqué Mike Moses, directeur de l’intégration pour le lancement du programme Navette spatiale.

Il a donc été décidé de retirer le boîtier et de le remplacer, mais cet échange standard et les essais qualificatifs qui s’ensuivront devraient prendre plusieurs jours. Une fois le nouveau boîtier installé, les équipes devront vérifier qu’il fonctionne proprement et analyser le boîtier défaillant. Cela devrait prendre au moins deux jours.

« Nous n’en somme pas vraiment à définir un nouveau calendrier. Il y a encore de nombreuses tâches à court terme qui doivent être effectuées, » estime Mike Moses, qui indique par ailleurs que le lancement ne pourra pas être tenté à nouveau avant le 8 mai.

La fenêtre restera ouverte par la suite jusqu’au 26 mai.

Les astronautes en attente à Houston

L’équipage de STS-134 lors de son départ pour la tentative de lancement du 29 avril

Les six membres d’équipage de la mission STS-134 sont retournés dès vendredi au Centre spatial Johnson de la NASA à Houston pour quelques jours d’entraînement complémentaire avant de revenir en Floride pour la prochaine tentative de lancement.

« Résoudre des problèmes est l’une des choses que nous faisons le mieux par ici, et les équipes aiment toujours relever un bon défi, » affirme Mike Leinbach, directeur de vol pour la navette.

« Je suis sûr que nous serons vraiment très heureux quand Endeavour atteindra finalement l’orbite, mais pour le moment nos équipes sont optimistes et prêtes à agir. »

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.