Interruption des services d’Envisat

MERIS image before loss of contact
12 avril 2012

Après 10 années de service, Envisat a cessé d’envoyer des données vers la Terre. À l’ESA, les personnes en charge du contrôle de la mission s’efforcent de rétablir le contact avec le satellite.

Bien que cette mission exceptionnelle ait déjà à son actif une durée de vie en orbite deux fois plus longue que prévu, l’ESA espère maintenir le satellite en activité jusqu’au lancement des satellites Sentinelles qui prendront sa succession.

Le premier signe annonciateur d’un problème s’est manifesté le 8 avril lorsqu’on a soudainement perdu le contact avec le satellite au moment de son passage au-dessus de la station sol de Kiruna en Suède.

L’équipe de l’ESA en charge du contrôle de la mission a décrété une situation d’urgence et a immédiatement demandé le concours d’autres stations de poursuite de l’Agence dans le monde. Une équipe constituée d’ingénieurs ainsi que de spécialistes de la conduite opérationnelle des missions et de la dynamique de vol a été rapidement mise sur pied.

Cette équipe de secours, qui comprend également des experts de l’industrie, a passé les jours suivants à essayer de rétablir les communications avec le satellite.

On sait qu’Envisat continue de décrire une orbite stable autour de la Terre mais, jusqu’à présent, les tentatives de rétablissement des communications avec le satellite sont restées infructueuses.

Comme cela est la règle dans ce type de situation, une commission d’enquête est en train de rechercher la cause de cette anomalie.

ASAR image before loss of contact
ASAR image before loss of contact

Envisat a largement dépassé sa durée de vie prévisionnelle, qui était de cinq ans. Lancé en 2002, ce satellite remarquable a fait plus de 50 000 fois le tour de la Terre, livrant des milliers d’images et une moisson de données destinées à l’étude et à une meilleure compréhension de l’évolution de notre planète, ce qui explique sa renommée exceptionnelle dans le domaine de l’observation de la Terre depuis l’espace.

Satellite d’observation de la Terre le plus complexe qui ait jamais été construit dans le monde, Envisat est équipé de 10 instruments très élaborés qui ont fourni des informations fondamentales sur les terres émergées, les océans, les glaces et l’atmosphère. En association avec les données recueillies depuis 1991 par les missions ERS, Envisat a permis d’obtenir des mesures précises sur le changement climatique pour ces vingt dernières années.

Plus de 4000 projets menés dans quelque 70 pays ont bénéficié des données d’Envisat. Les données archivées resteront accessibles aux utilisateurs.

L’accord d’assistance conclu avec l’Agence spatiale canadienne pour Radarsat sera activé afin de continuer à répondre à certains besoins des utilisateurs si le problème d’Envisat perdure.

Pour Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre à l’ESA, « l’interruption de service d’Envisat montre qu’il devient urgent de lancer les satellites Sentinelles de GMES, destinés à remplacer Envisat ».

Le premier de la nouvelle série des satellites Sentinelles du programme européen de Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité est prêt à être lancé.

Les Sentinelles fourniront les données sur lesquelles les services d’information doivent s’appuyer pour améliorer la gestion de l’environnement, comprendre et atténuer les effets du changement climatique et répondre aux besoins de la sécurité civile.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.