La Terre vue de l’Espace : « La Grande île rouge »

3 juillet 2009

Madagascar, la quatrième plus grande île de la planète, est mise en vedette par cette image d’Envisat.

L’île de Madagascar est située dans l’Océan Indien, au large de la côte d’Afrique orientale. Autrefois rattachée au continent, elle s’en est séparé il y a quelque 160 millions d’années lorsque les masses continentales se sont fractionnées.

En raison de son isolement géographique, Madagascar a développé une biodiversité très distincte et abrite désormais 5% des espèces végétales et animales de la planète. Selon le WWF (World Wildlife Fund), 98% des mammifères terrestres de Madagascar, 92% de ses reptiles, 68% de ses plantes et 41% de ses oiseaux n’existent nulle part ailleurs.

Parmi ces mammifères uniques, les plus connus sont sans doute les lémuriens que l’on voit souvent sauter de branches en branches. Bien qu’ils présentent parfois des caractères félins ou canins, les lémuriens sont des primates. Il existe environ 33 espèces différentes de lémuriens sur l’île, et ils sont considérés comme les primates les plus menacés de la planète.

La déforestation, l’agriculture non durable et l’érosion représenteraient les principaux dangers pour la faune et la flore de l’île. Une grande partie des forêts vierges de Madagascar ont disparu tout au long du siècle dernier au fur et à mesure que les exploitations agricoles se sont étendues et que les industries se sont développées.

Ainsi que le montre l’image, l’île se déploie en une grande variété de terrains, avec des plages et des lagons le long des côtes, des hauts plateaux et des montagnes au centre, et des rivières, des déserts et des prairies répartis autour. En raison de la teinte ocre persistante de sa terre nue, Madagascar a été surnommée « la Grande Île Rouge ».

Les principaux fleuves de Madagascar prennent leur source dans les hautes terres proches de la côte orientale et s’écoulent vers l’Ouest, creusant des vallées en direction du Canal de Mozambique (à gauche). Les volutes vertes et beiges le long du littoral occidental sont dues aux sédiments charriés jusqu’à la mer.

Cette image a été prise le 30 juin 2009 par la caméra MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer) d’Envisat, en mode « pleine résolution » qui permet de distinguer des détails de 300 m au niveau du sol.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.