La Terre vue de l'Espace : le « lieu sans eau »

18 avril 2008

Cette image prise par Envisat montre le Désert de Gobi, qui s'étend sur de vastes régions de la République Populaire de Mongolie et de la Région Autonome de Mongolie Intérieure, en Chine.

Le Désert de Gobi, qui s'étire sur quelque 1 600 km d'est en ouest et environ 1 000 km du nord au sud, couvre une étendue de 1 300 000 km2, ce qui en fait le plus grand désert d'Asie et le quatrième dans le monde.

Contrairement à l'image répandue de déserts sablonneux, le Désert de Gobi est couvert de roche nue. Il est formé d'une série de petits bassins à l'intérieur d'un bassin plus grand encerclé par de hautes terres. Le sol des bassins, formé d'une espèce de pavement de petit gravier sur du granit ou de la roche métamorphique, est étonnamment plat.

Les bassins sont bordés par les Monts Altaï et les prairies de Mongolie au nord, par le plateau tibétain au sud-ouest et par la plaine de Chine du nord vers le sud-est.

En mongol, « Gobi » signifie « lieu sans eau ». Le désert ne reçoit pas plus de 200 à 250 mm de pluie le long de ses franges au nord et à l'est et seule sa portion du sud-ouest est complètement dépourvue d'eau.

De petits lacs, qui sont alimentés par des eaux souterraines, existent dans le désert et l'archéologie nous montre qu'ils sont là depuis longtemps et que des populations de l'Âge de Pierre ont vécu sur leurs rives.

De nombreux fossiles importants ont été découverts dans le désert de Gobi, comme les premiers œufs de dinosaures. Des restes archéologiques retrouvés dans le désert témoignent de la présence de civilisations du Paléolithique, du Néolithique et de l'Âge de Bronze.

Cette image a été acquise par la caméra MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer) d'Envisat, le 13 avril 2008, en mode "pleine résolution" qui permet de distinguer des détails de 300 mètres.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.