La Terre vue de l’espace : Suède nordique

6 novembre 2009

Le paysage du nord de la Suède, juste en dessous du Cercle polaire, est vaste et très varié, comme le montre cette image prise par SPOT-4. Des montagnes, des lacs, des rivières, des torrents, des vallées, des rochers et des falaises dénudées caractérisent ce territoire que l'on appelle souvent « la dernière région sauvage d'Europe ».

Cette région est communément connue sous le nom de Laponie, qui forme la partie occidentale des comtés de Norrbotten (en haut à droite) et de Västerbotten (en bas à droite). Le Norrbotten abrite huit des 28 parcs nationaux suédois, dont le plus ancien et le plus grand. Tous les sommets de Suède excédant 1 800 m se trouvent dans cette région. La plus grande réserve naturelle d'Europe, Vindelfjällen, est située dans le nord-ouest du Västerbotten.

La région située au delà du Cercle polaire est souvent appelée « le Pays du soleil de minuit » en raison d'un phénomène naturel qui permet au soleil de briller sans interruption de la mi-mai à la mi-juillet. Le phénomène opposé - la nuit polaire - se produit en hiver, lorsque le Soleil reste sou l'horizon et ne fournit que peu ou pas de lumière.

Ces phénomènes se produisent au nord du Cercle polaire arctique et au sud du Cercle polaire antarctique, car lorsque la Terre effectue sa révolution autour du Soleil, elle oriente son pôle nord vers le Soleil durant l'été et elle l'en écarte en hiver.

Les aurores boréales sont également visibles dans cette région de septembre à octobre et de mars à avril. Ces aurores sont créées par des électrons et des protons de haute énergie issus du vent solaire lorsqu'ils pénètrent dans l'atmosphère et percutent des molécules d'oxygène et d'azote de l'air, ce qui les fait émettre de la lumière.

Au nord de l'image se trouve le célèbre hôtel de glace Jukkasjärvi, le plus grand igloo du monde. Chaque automne, lorsque les températures arctiques descendent, les habitants reconstruisent l'hôtel à l'aide de 1 000 à 2 000 tonnes de neige.

SPOT-4 a pris cette photo le 9 mai 2006. La mission SPOT-4 est soutenue par l'ESA au titre de « mission de tierce partie », ce qui signifie qu’elle utilise son infrastructure sol multimission et son expertise pour acquérir, traiter et distribuer les données récoltées par le satellite à sa vaste communauté d’utilisateurs.


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.