La technologie spatiale permet de piéger les micro-organismes dangereux

Space technology eliminates hazardous germs in hospitals
La technologie spatiale protège es hôpitaux des pathogènes dangereux
15 juillet 2004

La technologie de pointe conçue pour assurer la propreté de l’air que respirent les astronautes à bord des stations spatiales est maintenant utilisée dans les hôpitaux pour piéger et détruire les champignons microscopiques, bactéries, spores et virus véhiculés par l’air. Elle permet aussi d’éliminer les micro-organismes responsables du SRAS, de l’Ebola, de la variole, la tuberculose ainsi que de l’anthrax.

La plupart des micro-organismes de notre environnement ne présentent pas de risque majeur pour les gens en bonne santé mais ils peuvent par contre s’avérer très dangereux pour les personnes dont les défenses immunitaires sont amoindries. La technologie spatiale 'PlasmerTM' propose aujourd’hui une solution innovante qui assure un air décontaminé et elle est déjà utilisée dans plusieurs hôpitaux en Europe.

The intensive care unit, Calmette hospital in Lille, France
L’unité de soins intensifs

PlasmerTM est un système en plusieurs étapes qui fonctionne sur la base de courants électriques puissants et de chambres à plasma froid afin d’éliminer les micro-organismes contenus dans l’air. Grâce à l’utilisation de cette technologie spatiale, la société AirInSpace, avec le soutien du Programme de Transfert de Technologie et du Bureau de Promotion de l’ESA (TTP) a mis au point un dispositif mobile de protection à l’intention des hôpitaux et des situations d’urgence, avec installation aisée d’une chambre stérile.

« Grâce à la technologie spéciale de Plasmer, nous avons réussi à concevoir une solution innovante de fourniture d’air stérile avec destruction de plus de 99% des micro-organismes pour répondre aux besoins spécifiques des patients immuno-déficients dans les hôpitaux » précise Laurent Fullana, Directeur général d’ AirInSpace.

ImmunairTM protective 'tent'
La « tente » de protection

« Notre système 'ImmunairTM' utilise cinq réacteurs Plasmer pour créer une sorte de « tente » d’air stérile, sans pathogène, autour du lit du patient. Le système est avant tout destiné aux services hospitaliers d’immuno-hématologie, d’oncologie, de réanimation et de transplantation. Nous avons mis au point une version plus petite, le 'Cool Plasmair', sans « tente », qui peut être utilisée dans de nombreuses unités hospitalières où les risques de surinfection sont importants.

Le système est en cours de test depuis début 2001, pour une période de 12 mois, dans cinq hôpitaux. Le Docteur Svetlana Challier, de l’hôpital Necker à Paris, précise que « l’Immunair a permis de réduire de façon significative la contamination bactérienne aérienne »

Space technology protects patients
La technologie spatiale au service de la protection des malades

Un autre utilisateur du système, le professeur François Demeocq du CHU/Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, ajoute que « la protection biologique qu’offre le système Immunair est très bonne et répond bien aux besoins des enfants devenus fortement immuno-déficients à la suite de traitements de chimiothérapie. Le système pourrait aussi fournir la protection nécessaire après transplantation ».

Le Professeur Demeocq ajoute que « pour les enfants et pour leurs parents, ce système rend la vie quotidienne plus facile car il permet le contact personnel affectif dont ces enfants, qui restent isolés pendant de longues périodes, ont tant besoin ».

Mir space station
La station spatiale MIR

La technologie PlasmerTM de décontamination biologique de l’air dans les vaisseaux spatiaux habités a été inventée au début des années 90 par un groupe de scientifiques russes. En 1997, la station spatiale MIR était équipée de réacteurs Plasmer qui ont efficacement protégé les cosmonautes et les équipements électroniques de toute contamination bactérienne, virale ou fongique.

Cosmonaut Nikolai M. Budarin near air cleaner on ISS
Le cosmonaute Budarin à côté du purificateur d’air

En avril 2001, des réacteurs Plasmer ont été installés pour purifier l’air et détruire les micro-organismes dans les zones russes de la Station spatiale internationale. Désormais la technologie spatiale Plasmer est descendue sur terre pour protéger les patients immuno-déficients en milieu hospitalier.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.