ESA

Back to Index

English  |  German

N° 38–2012: Accord Meteosat Troisième Génération signé lors du Conseil ministériel

21 novembre 2012

L'Agence spatiale européenne et EUMETSAT ont signé aujourd'hui l'accord portant sur le système de satellites météorologiques Meteosat Troisième Génération lors du Conseil ministériel de l'ESA à Naples, Italie.

Paraphé par Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, et Alain Ratier, Directeur général d'EUMETSAT, l'accord détermine les principes de la coopération entre les deux agences concernant l'établissement des diverses composantes du système Meteosat Troisième Génération (MTG) et la réalisation des activités correspondantes.

Après un processus d'examen complexe et rigoureux pour sélectionner le consortium industriel, les négociations qui ont suivi pour parvenir à la signature du contrat intégral et la mise en œuvre des meilleures pratiques de l'ESA pour constituer l'équipe industrielle, cette signature vient conclure la mise en œuvre des décisions sur la coopération MTG approuvées par le Conseil ministériel de l'ESA en 2008.

Cet accord repose sur le modèle de coopération qui fait de l'Europe un leader mondial de la météorologie satellitaire, en tirant le meilleur des compétences des deux agences.

L'ESA développe les prototypes de satellites MTG répondant aux besoins des utilisateurs et spécifications définis par EUMETSAT et assure également l'approvisionnement des satellites récurrents pour le compte de l'organisation.

EUMETSAT développe les systèmes de contrôle au sol et l'infrastructure indispensable pour fournir les produits et services aux utilisateurs et pour répondre à l'évolution de leurs besoins, approvisionne les services de lancement et exploite l'ensemble du système au bénéfice des utilisateurs.

Par l'intermédiaire des contrats conclus avec l'ESA et EUMETSAT, ce processus fait également appel à l'industrie européenne, qui tire parti des activités de recherche et développement menées en amont par l'Europe et voit sa compétitivité et sa croissance ainsi stimulées.

Ce modèle de coopération sous-tend également les efforts conjoints consacrés au programme portant sur la prochaine génération de satellites polaires Metop (Metop-SG), l'autre pilier essentiel de la contribution de l'Europe à la surveillance du temps et du climat pour la période 2020-2040.

Metop-SG est actuellement discuté au Conseil ministériel à Naples et sa souscription proposée par l'ESA à ses États membres à titre de programme facultatif.

À propos de Meteosat Troisième Génération

La série MTG comprendra quatre satellites d'imagerie et deux de sondage. Les satellites d'imagerie MTG-I emporteront un radiomètre imageur combiné (FCI) et un imageur foudre (LI). Les satellites de sondage MTG-S – une première pour Meteosat – emporteront un sondeur infrarouge (IRS) et un spectromètre dans l'ultraviolet, le visible et le proche infrarouge, à fournir par l'ESA dans le cadre de la mission GMES/Sentinelle-4.

Sur les satellites MTG-I, l'instrument FCI balayera le disque terrestre complet toutes les 10 minutes dans 16 bandes spectrales à de très hautes résolutions spatiales comprises entre 2 et 0,5 km. En mode "balayage rapide", il transmettra l'image d'un quart du disque terrestre toutes les 2 minutes et demie.

FCI apportera un soutien accru à la prévision immédiate et à très court terme (jusqu'à six heures d'échéance) des phénomènes météorologiques à fort impact tels que les orages ou le brouillard. Il améliorera également les capacités de surveillance des aérosols, contribuant ainsi sensiblement au suivi de la qualité de l'air.

Grâce à sa meilleure résolution dans l'infrarouge thermique, l'instrument FCI améliorera la détection des feux et renforcera la qualité de divers produits climatiques.

L'imageur foudre surveillera en continu et en temps quasi-réel l'activité électrique, favorisant ainsi la prévision immédiate des orages violents et la production d'avertissements sur les impacts de foudre, des informations qui amélioreront tout particulièrement les services de navigation aérienne près des aéroports et en route.

Sur les satellites MTG-S, le sondeur IRS fournira des profils verticaux détaillés de la température et de l'humidité atmosphériques à une haute résolution spatiale de 4 km. Ces données alimenteront les modèles régionaux sophistiqués de prévision numérique qui seront utilisés dans le futur pour la prévision immédiate et à très court terme.

En mesurant l'instabilité atmosphérique, ce nouveau sondeur contribuera également à la production améliorée et anticipée d'avertissements relatifs aux orages violents et devrait fournir des informations sans équivalent depuis l'orbite géostationnaire sur la composition de l'ozone, du monoxyde de carbone et des cendres volcaniques dans l'atmosphère.

La mission GMES/Sentinelle-4 a pour objectif premier de soutenir le suivi et la prévision de la qualité de l'air en Europe, en synergie avec le sondeur IRS.

À propos de l'Agence spatiale européenne

L'Agence spatiale européenne (ESA) est la porte d'accès de l'Europe à l'espace.

L'ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à gérer le développement des capacités spatiales de l'Europe et à faire en sorte que les investissements dans l'espace bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L'ESA compte 20 États membres: l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. 18 d'entre eux sont également membres de l'UE.

L'ESA a signé des accords de coopération avec 9 autres États membres de l'UE et négocie actuellement un accord avec la Bulgarie. Le Canada participe à certains programmes de l'ESA au titre d'un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l'ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.

L'ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol dont l'Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd'hui, elle lance des satellites d'observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d'astronomie, elle envoie des sondes jusqu'aux confins du système solaire et elle mène en coopération des projets d'exploration humaine de l'espace.

Complément d'information:

ESA - Bureau des Relations avec les medias

Département Communication

Tél.: +33(0)1 53 69 72 99

Fax: +33(0)1 53 69 76 90

E-mail: media@esa.int

À propos d'EUMETSAT

EUMETSAT, l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques, est une organisation intergouvernementale, basée à Darmstadt (Allemagne), fédérant à ce jour 26 États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Lettonie, Luxembourg, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie) et 5 États coopérants (Bulgarie, Estonie, Islande, Lituanie et Serbie).

En orbite géostationnaire, EUMETSAT exploite actuellement les satellites Meteosat-8 et 9 sur l'Europe et l'Afrique et Meteosat-7 sur l'océan Indien. Le troisième satellite de la deuxième génération, MSG-3, a été lancé le 5 juillet 2012. Il deviendra Meteosat-10 à conclusion de sa recette en orbite.

Premier satellite du système en orbite polaire d'EUMETSAT, Metop-A, lancé en octobre 2006, fournit des données opérationnelles depuis le 15 mai 2007. Il sera remplacé par Metop-B, lancé le 17 septembre 2012.

Grâce au satellite d'altimétrie Jason-2 lancé le 20 juin 2008, EUMETSAT est en mesure d'assurer une mission de topographie de la surface des océans et participe désormais à la surveillance des vagues, des courants marins et du niveau de la mer en sus de ses missions de météorologie et de climatologie.

Les données, produits et services des satellites d'EUMETSAT apportent une contribution essentielle à la prévision du temps et au suivi opérationnel de l'environnement et des changements climatiques à l'échelle de la planète.

Media Relations EUMETSAT:

EUMETSAT

Tél.: +49 6151 807 7320

Fax: +49 6151 807 7321

press@eumetsat.int

www.eumetsat.int

Pour plus d’information:

Bureau des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.5369.7299
Fax: +33(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

96


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.