ESA

Back to Index

English

N° 39–2012: Achèvement de la conception du réseau spatial EDRS

23 novembre 2012

La conception du Système européen de satellites de relais de données (EDRS) est achevée et a été approuvée. EDRS a reçu le feu vert de son premier client, l'initiative européenne de Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité (GMES).

EDRS assurera des liaisons de télécommunications rapides, fiables et ininterrompues, et proposera des informations satellitaires en temps réel à la demande. Il sera ainsi le premier système de relais de données exploité commercialement à fournir des services à la communauté de l'observation de la Terre.

Il est conçu dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP) entre l'Agence spatiale européenne (ESA) et Astrium Services et fait appel à des charges utiles emportées par deux satellites placés en orbite géostationnaire, à 36 000 km au-dessus de l'équateur, où leur vitesse de révolution correspondra à la vitesse de rotation de la Terre.

Les données transmises à l'une de ces charges utiles EDRS par des satellites gravitant en orbite basse pourront alors être relayées vers le sol.

La charge utile comprend un terminal laser développé par TESAT (Allemagne) pouvant transmettre jusqu'à 1,8 Gigabits par seconde sur plus de 40 000 km, entre les satellites sur orbite basse et EDRS sur orbite géostationnaire. Une commission de revue de conception composée de membres de haut niveau de l'ESA, d'Astrium et du Centre aérospatial allemand (DLR), a approuvé l'ensemble de la conception du système, depuis les satellites jusqu'au soutien qui sera nécessaire au sol.

L'organisation industrielle est en place ; tous les contrats de sous-traitance ont été négociés et Astrium Services, partenaire de l'ESA, est prêt à commencer la production. " EDRS représente une percée fantastique pour l'Europe sur de nombreux plans, depuis la technologie novatrice du terminal de communication laser, qui est au cœur du système, jusqu'à la fourniture de services opérationnels, à partir de 2014, par l'intermédiaire d'un PPP qui associe des entreprises de premier plan en Europe et des organisations spatiales nationales et européennes " déclare Magali Vaissière, Directeur Télécommunications et Applications intégrées à l'ESA.
" Nous sommes très satisfaits d'avoir mené à bien cette importante revue, grâce à l'excellente coopération mise en place entre les équipes de l'ESA, du DLR, de TESAT et d'Astrium au sein du programme de PPP ", ajoute Evert Dudok, PDG d'Astrium Services.

" Grâce à cette solution technologique innovante, Astrium définit de nouvelles normes pour le transfert de données spatiales ".

" Cette autoroute de données dans l'espace donnera à l'Europe un accès indépendant aux données satellitaires, disponibles à la demande ; elle contribuera à l'efficacité du suivi en temps réel de l'environnement et du climat, facilitera une intervention rapide lors des situations de crise et améliorera l'ensemble de la sécurité publique et civile ".

La première des deux charges utiles EDRS sera placée à bord du satellite Eutelsat-EB9B ; construit par Astrium, il sera positionné à la verticale de l'équateur, à 9°E, et sera opérationnel en 2014.

Le deuxième satellite, qui doit être lancé en 2016, emportera la deuxième charge utile EDRS ainsi que la charge utile Hylas-3 d'Avanti Communications (Royaume-Uni). Ce satellite sera construit par l'Allemand OHB sur la base de la petite plate-forme géostationnaire actuellement en cours de développement par OHB dans le cadre d'un contrat avec l'ESA.


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

29


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.