ESA

Back to Index

English  |  German

N° 1–2013: Activités prévues par l’ESA à l’intention des médias en 2013 - Actualisé le 4 avril 2013

2 janvier 2013

Principaux événements de l’année (veuillez consulter le site web de l’ESA www.esa.int pour connaître les dates définitives) :

Le prochain maximum solaire et son impact sur les planètes

En 2013, le Soleil atteindra le pic d’activités de son cycle de 11 ans, dont les spécialistes prévoient qu’il sera vraisemblablement le plus faible depuis un siècle. La flotte de véhicules spatiaux de l’ESA actuellement opérationnels (SOHO, Cluster, Swarm, Mars Express et Venus Express) observera en même temps le Soleil et l’impact de son activité sur les trois planètes telluriques de notre système solaire (en fournissant notamment des images exceptionnelles des champs magnétiques qui protègent leur atmosphère planétaire des puissantes éruptions solaires).

Date prévisionnelle : tout au long de l’année

 

Conférence sur les résultats de SMOS

Lancée en 2009, la mission SMOS réalise des observations à l’échelle du globe de l’humidité des sols et de la salinité de la surface des océans, en vue d’améliorer notre connaissance du cycle de l’eau.

Lieu : ESAC, Madrid (Espagne)

Date : 22 février

 

Planck : carte du rayonnement de fond cosmologique hyperfréquence

Lancé en 2009, le satellite Planck étudie le rayonnement de fond cosmologique – le rayonnement résiduel issu du Big Bang, permettant ainsi aux cosmologistes d’affiner les théories décrivant la naissance et l’évolution de l’Univers. Les premières images du rayonnement de fond cosmologique couvrant l’ensemble du ciel seront présentées lors d’une conférence de presse.

Lieu : Siège de l’ESA à Paris

Date : 21 mars

 

Lancement de Proba-V par Vega

Proba-V est un petit satellite chargé d’une mission de suivi de la végétation à l’échelle du globe. En sus de son instrument principal, Proba-V embarque cinq technologies prometteuses issues de divers pays européens afin d’en faire la démonstration dans l’espace. Ce satellite sera mis sur orbite par le lanceur Vega exploité depuis peu, qui aura ainsi une nouvelle occasion de faire la preuve de sa capacité à placer plusieurs charges utiles sur deux orbites très différentes.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française).

Date prévisionnelle : avril

 

Conférence sur les débris spatiaux

La conférence internationale sur les débris spatiaux se tiendra à l’ESOC et sera suivie d’un point de presse.

Lieu : ESOC, Darmstadt (Allemagne)

Date : 25 avril

 

Livraison des instruments scientifiques de Gaia

Gaia, dont le lancement est prévu au second semestre 2013, est une mission d’astrométrie spatiale chargée d’établir la carte 3D la plus complète et la plus précise de notre galaxie, la Voie lactée, en observant plus d’un milliard d’étoiles, chiffre encore jamais atteint. Les instruments scientifiques, parmi lesquels figure la plus grande caméra numérique jamais envoyée dans l’espace, seront livrés début 2013.

Lieu : Astrium, Toulouse (France)

Date: mi-mai

 

Décollage de l’Expédition 36 à destination de l’ISS avec à bord l’astronaute de l’ESA Luca Parmitano

Luca Parmitano est affecté à une mission à bord de la Station spatiale internationale (ISS) de mai à novembre 2013, en tant qu’ingénieur de bord au sein des Expéditions 36 et 37. Parmi la promotion d’astronautes de l’ESA sélectionnés en 2009, il sera le premier à accomplir un vol spatial.

Lieu : Cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). La principale manifestation sera organisée en Italie en coopération avec l’ASI (à confirmer).

Date prévisionnelle : 29 mai

 

Lancement de l’ATV Albert Einstein par Ariane-5

Chaque véhicule de transfert automatique (ATV) peut livrer à la Station spatiale internationale (ISS) jusqu’à 7 tonnes de fret, notamment des vivres, de l’eau potable, différents gaz, des équipements de recherche et de maintenance et environ 3 tonnes d’ergols. Ce véhicule polyvalent sert également à rehausser régulièrement l’orbite de la Station et peut, à l’occasion, manœuvrer le complexe orbital pour éviter toute collision avec des débris spatiaux. Avec l’ATV, l’Europe apporte une contribution en nature aux coûts d’exploitation de l’ISS. L’ATV-4 a été baptisé Albert Einstein.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française) et Centre de contrôle de l’ATV, Toulouse (France). La principale manifestation organisée en Europe pour ce lancement aura lieu à Ulm (Allemagne).

Date prévisionnelle : 5 juin 

Lancement de la mission Swarm de l’ESA sur le champ magnétique

La constellation Swarm se livrera à une étude sans précédent du champ magnétique terrestre et de son évolution, afin d’améliorer notre connaissance de l’intérieur du globe et du climat de notre planète. La mission comprend trois satellites qui seront placés chacun sur une orbite polaire distincte, entre 400 et 550 km d’altitude. Chaque satellite mesurera l’intensité et la direction du champ magnétique avec une précision et une résolution très élevée.

Lieu : Cosmodrome de Plessetsk (Russie). La principale manifestation pour ce lancement sera organisée à l’ESOC.

Date prévisionnelle : juin

 

10e anniversaire de Mars Express

L’ESA célébrera les 10 ans de fonctionnement de la sonde européenne sur orbite martienne. Une manifestation organisée à l’ESOC sera l’occasion de dévoiler la carte minéralogique complète de Mars, avec en particulier les hydrates qui jouent un rôle majeur dans l’histoire de l’eau et qui sont déterminants pour le choix des sites d’atterrissage des missions ExoMars.

Lieu : ESOC, Darmstadt (Allemagne)

Date : 3–7 juin

 

50eSalon international de l’aéronautique et de l’espace Paris-Le Bourget

L’ESA tiendra un pavillon sur l’espace à l’occasion du plus grand salon aérospatial au monde. Une manifestation sera organisée à l’intention des médias.

Lieu : Le Bourget, Paris (France)

Date : 17–23 juin

 

Lancement d’Alphasat I-XL par Ariane-5

La mission Alphasat est réalisée dans le cadre d’un partenariat public–privé entre l’ESA et Inmarsat Global Ltd. L’ESA fournit le premier modèle de vol de la nouvelle plate-forme Alphabus. La gamme de produits Alphabus permet à l’industrie européenne de proposer sur le marché des satellites de télécommunications embarquant des charges utiles haute puissance reposant sur une nouvelle plate-forme polyvalente, aux capacités très supérieures à celles des plates-formes actuelles. Alphasat emportera en outre quatre charges utiles de démonstration technologique réalisées par l’ESA.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française).

Date prévisionnelle : Été 2013

 

Télescope spatial James Webb : livraison de l’instrument NIRSpec

L’ESA apporte plusieurs contributions majeures au télescope spatial James Webb, parmi lesquelles le spectrographe dans le proche infrarouge NIRSpec. Cet instrument scientifique permettra d’observer en continu une centaine de galaxies faiblement lumineuses pour en déterminer la composition chimique et établir le rythme de formation des étoiles. Il offrira également pour la première fois la possibilité aux astronomes de détecter la présence d’eau sur des planètes extrasolaires.

Lieu : EADS Astrium, Ottobrunn (Allemagne)

Date : juillet

 

Lancement des satellites FOC de Galileo

Dans le cadre de la phase de validation en orbite (IOV), quatre satellites sont exploités pour qualifier, au moyen d’essais approfondis, les segments spatial, sol et utilisateurs de Galileo. Le passage à la capacité opérationnelle complète (FOC) va pouvoir débuter en 2013, avec la mise sur orbite par Soyouz de quatre satellites FOC en deux lancements ; la constellation complète se composera de 27 satellites et de trois rechanges en orbite.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française).

Date prévisionnelle : deuxième semestre 2013

 

Lancement de Sentinelle 1A par Soyouz

Le lancement de la mission Sentinelle 1 marquera la première étape dans le déploiement d’une nouvelle série de satellites conçus pour le programme GMES mené en coopération avec la Commission européenne. Non seulement cette mission fournira des données opérationnelles pour les futurs services qui seront proposés au bénéfice des citoyens européens, mais elle garantira également la continuité des données de nombreux projets en cours qui s’appuyaient sur les données des satellites ERS et Envisat de l’ESA.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française).

Date prévisionnelle : deuxième semestre 2013

 

Lancement de Gaia par Soyouz

Gaia, dont on attend une multitude de découvertes, est chargée de cartographier notre galaxie, la Voie Lactée, afin de mieux comprendre son évolution. Gaia succède à Hipparcos, la première mission de l’ESA conçue pour mesurer la position, la distance et les propriétés des étoiles.

Lieu : CSG, port spatial de l’Europe (Guyane française). La principale manifestation organisée en Europe pour ce lancement aura lieu à l’ESOC, Darmstadt (Allemagne)

Date prévisionnelle : deuxième semestre 2013

 

Symposium Planète vivante

En présence de centaines de chercheurs, les résultats des missions d’observation de la Terre de l’ESA concernant l’environnement et le climat de notre planète seront présentés.

Lieu : Édimbourg (Royaume-Uni)

Date : 9–13 septembre

 

Retour sur Terre de l’astronaute de l’ESA Luca Parmitano

A l’issue de sa mission de six mois à bord de l’ISS, baptisée « Volare », Luca Parmitano atterrira dans les steppes du Kazakhstan.

Lieu : Cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) et établissements de l’ESA

Date : novembre

 

Fin de la mission GOCE

Lancée en 2009, la mission d’exploration de la Terre Gravité et circulation océanique en régime stable (GOCE), qui a été couronnée de succès, s’achèvera par la désorbitation du satellite en novembre 2013.

Date : novembre

 

Rosetta

Avec Rosetta, l’ESA s’est lancée à la poursuite d’une comète : pour la première fois, un orbiteur et un atterrisseur analyseront une comète en phase d’approche du Soleil. Rosetta pourrait fournir les chaînons manquants dans notre compréhension de l’évolution du système solaire. Rosetta sortira de sa période d’hibernation en janvier 2014. Une conférence de presse sera organisée pour présenter aux médias les grandes étapes de cette mission en 2014.

Lieu : ESOC, Darmstadt (Allemagne)

Date : novembre

 

Herschel cartographie notre galaxie

Opérationnelle depuis 2009, la mission Herschel cartographie minutieusement le plan de notre galaxie, la Voie lactée, segment par segment. La carte complète du plan galactique qui sera publiée nous permettra d’étudier en détail la totalité des sites où des étoiles sont en train de naître.

Date prévisionnelle : fin de l’année

 

Effleurer la surface de Phobos

Mars Express réalisera le survol le plus rapproché à ce jour du satellite martien Phobos en passant à seulement 58 km de son cœur (soit à environ 47 km de sa surface). Un survol aussi rapproché de la surface constituera en soi un exploit en termes de navigation et permettra de déterminer avec une précision inégalée la distribution de la masse de Phobos.

Date prévisionnelle : ce survol aura lieu le 29 décembre et les résultats seront disponibles début 2014

 

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) est la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

 

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à gérer le développement des capacités spatiales de l’Europe et à faire en sorte que les investissements dans l’espace bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

 

L’ESA compte 20 États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. 18 d’entre eux sont également membres de l’Union européenne (UE).

 

L’ESA a signé des accords de coopération avec 8 autres États membres de l’UE et conduit actuellement des discussions sur un accord avec la Bulgarie. Le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.  

 

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.  

 

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol dont l’Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.  

 

Aujourd’hui, elle lance des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, elle envoie des sondes jusqu’aux confins du système solaire et elle mène en coopération des projets d’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus : www.esa.int

Pour plus d’information:

ESA – Bureau Relations avec les médias
Email: media@esa.int
Tel: +33 1 53 69 72 99
Fax: +33 1 53 69 76 90



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

191


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.