ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 9–2005: Démonstration réussie du nouveau lanceur lourd Ariane-5 ECA

12 février 2005

La dernière version du lanceur Ariane-5, conçue pour placer sur orbite de transfert géostationnaire des charges utiles pouvant peser jusqu'à 10 tonnes, a accompli avec succès son vol de qualification initial le 12 février à Kourou (Guyane française). Après un décollage parfait à 18h03 heure locale (22h03 heure de Paris) depuis le Port spatial de l'Europe, le lanceur a placé sa charge utile sur l'orbite prévue.

Le succès de ce vol Ariane 164 ouvre la voie à la mise en service commerciale de cette version "ECA" d'Ariane-5 qui doit remplacer l'actuelle configuration Ariane-5G "générique" et permettre de préserver la compétitivité des systèmes de lancement européens sur le marché international des services de lancement. À partir du deuxième vol, prévu à la mi-2005, Ariane-5 ECA deviendra le nouveau cheval de bataille de l'Europe pour le lancement des charges utiles lourdes vers l'orbite géostationnaire ou au delà.

Ariane-5 ECA est équipé de deux étages d'accélération à poudre améliorés, contenant chacun 2,43 tonnes de propergol supplémentaire. Cette modification accroît leur poussée combinée au lancement de 60 tonnes par rapport à la configuration générique. L'étage principal cryotechnique (EPC) du lanceur a également été amélioré afin d'emporter 15 tonnes d'ergols supplémentaires. Il est équipé du nouveau moteur Vulcain 2, qui fournit une poussée supérieure de 20% à celle du Vulcain 1 dont il dérive. Le lanceur Ariane-5 ECA est enfin doté du nouvel étage supérieur cryotechnique "ESC-A" à hautes performances, propulsé par le moteur HM-7B qui équipait déjà le troisième étage d'Ariane-4.

Ariane-5 ECA est suffisamment puissant pour emporter sur orbite de transfert géostationnaire la plupart des combinaisons possibles de satellites commerciaux. Il permettra à Arianespace de remettre à l'honneur la politique de lancements doubles systématiques qui a fait le succès des précédentes générations de lanceurs Ariane.

Satellite commercial et charges utiles technologiques

Ariane-5 ECA emportait trois charges utiles au cours de ce vol. La première, le satellite de télécommunications commercial en bande-X "XTAR-EUR", lancé pour le compte de XTAR LLC, a été larguée après 26 minutes de vol. Le satellite, qui pèse 3,6 tonnes, a ensuite utilisé son propre système de propulsion pour se placer sur une orbite circulaire. Après une période initiale d'essais en orbite, il sera déployé pour fournir des télécommunications sécurisées à un certain nombre de services gouvernementaux.

Les deux autres charges utiles placées à bord d'Ariane-5, le mini satellite SloshSat-FLEVO et la maquette Maqsat B2 équipée d'instruments, installées à l'intérieur du système de lancement double SYLDA, ont été lancées pour le compte de l'ESA.

SloshSat-FLEVO (installation d'étude des fluides en apesanteur), satellite de 129 kg fabriqué par le NRL (National Aerospace Laboratory) néerlandais pour le compte de l'ESA, a été largué en deuxième position, 31 minutes après le décollage. Il doit servir à étudier la physique des fluides en microgravité et à mieux comprendre l'influence des phénomènes de ballottement constatés dans les réservoirs d'ergols sur le contrôle des véhicules spatiaux. Sa mission doit durer dix jours.

Afin de limiter la prolifération des débris spatiaux, le troisième passager, Maqsat-B2, est resté fixé sur le dernier étage du lanceur. Cette maquette de 3,5 tonnes, équipée d'instruments, a été conçue pour simuler le comportement dynamique d'un satellite commercial à l'intérieur de la coiffe d'Ariane-5. Un système de télémesure autonome a transmis des données sur l'environnement de la charge utile durant toutes les phases de vol, du décollage à l'injection en orbite. Équipé d'un ensemble de caméras, Maqsat B2 a également envoyé des images spectaculaires recueillies à des moments clés, comme la séparation des propulseurs à poudre ou le largage de la charge utile placée sur la partie supérieure du Sylda.

"Effectué moins d'un mois après la descente de Huygens sur Titan, ce lancement représente un nouveau succès remarquable pour l'Europe spatiale et démontre une nouvelle fois les capacités européennes dans ce domaine technologique très pointu" a déclaré après le vol le Directeur général de l'ESA, M.Jean-Jacques Dordain. "Cette réussite récompense justement tous ceux qui, au sein de l'industrie et des organismes publics européens, ont travaillé si dur pour que ce lanceur soit à nouveau opérationnel. Un accès garanti à l'espace est indispensable à la réussite de toutes nos activités spatiales et il est de notre devoir de préserver totalement cette capacité" a-t-il ajouté.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

ESA Division des relations avec les médias

Tél. : +33.(0)1.5369.7155

Fax : +33.(0)1.5369.7690

Pour plus d’information:

ESA Division des relations avec les médias
Tel: +33.(0)1.5369.7155
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

13


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.