ESA
19-avr-2014

Back to Index

English  |  German

N° 5–2003: Des charges utiles de l’ESA à bord de la Navette spatiale

15 janvier 2003

Au cours de la mission scientifique STS-107 de la Navette spatiale, qui se déroulera ce mois-ci, les chercheurs européens conduiront des expériences médicales, technologiques et scientifiques en apesanteur afin de mieux comprendre certains processus. Leurs travaux prendront place parmi les quelques 80 expériences qui seront réalisées au cours d’une mission scientifique de 16 jours en orbite terrestre dont le lancement est prévu le 16 janvier à Cap Canaveral.

Sur les 31 charges utiles, sept sont fournies par l’ESA et l’équipage travaillera 24 heures sur 24 en deux équipes sur des expériences couvrant la santé et la sécurité des astronautes, le développement de technologies de pointe, les sciences de la vie et les sciences physiques.

Cette mission constitue une répétition générale des activités scientifiques qui seront menées quotidiennement à bord de la Station spatiale internationale en cours d’assemblage en orbite. La participation de l’ESA à la mission STS-107 est le résultat d’un accord de compensation avec la NASA.

"Aux termes de cet accord, l’ESA a fourni à la NASA un avion Airbus Super Guppy pour le transport des grands éléments de la Station spatiale internationale sur le territoire américain et a obtenu en échange la possibilité d’embarquer 450 kg de charge utile pour des expériences en microgravité à bord de la Navette spatiale", a déclaré Jörg Feustel-Büechl, Directeur des vols spatiaux habités à l’ESA.

Sur les sept charges utiles de l’ESA, six serviront à des expériences de sciences de la vie et de sciences physiques : l’installation de cristallisation des protéines de pointe (APCF), le système de surveillance respiratoire de pointe (ARMS), le Biobox, le Biopack, l’installation européenne de recherche sur l’ostéoporose dans l’espace et sur Terre (ERISTO) et l’installation d’étude de l’adsorption et de la tension de surface (FAST).

La septième charge utile est une démonstration technologique dénommée expérience combinée de boucles diphasiques (COM2PLEX), qui consistera à tester trois nouveaux systèmes destinés à la régulation thermique des instruments embarqués sur satellite.

"STS-107 est une mission très importante pour l’Europe. Elle s’appuie sur l’expérience que nous avons acquise avec Spacelab lors de certaines missions de la Navette et servira à terme à conduire des recherches plus longues et plus ambitieuses à bord de la Station spatiale", a déclaré Marc Heppener, chef de la Division Promotion de l’utilisation de l’ISS et de la microgravité à l’ESA.

A l’instar des recherches déjà conduites à bord de la Station spatiale internationale, ces missions de la Navette jouent un rôle important car elles permettent aux scientifiques et aux chercheurs de s’affranchir des effets de la pesanteur et de mettre en lumière les phénomènes fondamentaux qui sont à l’œuvre dans les domaines de la biologie, de la physique et de la chimie.

Les charges utiles scientifiques de l’ESA sont regroupées dans un module pressurisé dénommé Spacehab, qui est logé dans le compartiment charge utile de la Navette et est relié à la cabine de l’équipage par un tunnel. Le concept et la technologie du Spacehab sont issus du programme Spacelab de l’ESA.

L’Europe participe depuis longtemps à des vols de la Navette spatiale, notamment pour la recherche en microgravité, depuis les premières missions du Spacelab jusqu’au plus récent Neurolab.

Pasquale Di Palermo, responsable de la mission à l’ESA, considère ce vol comme "une précieuse occasion pour l’Europe de conduire des expériences dans l’espace et de préparer le terrain afin d’être prête lorsque la Station spatiale sera pleinement opérationnelle".

Les charges utiles de l’ESA nécessitent la participation de l’équipage à de nombreuses activités, allant de la simple mise en marche des expériences à l’ensemble des procédures qu’implique leur fonctionnement en orbite, y compris, d’éventuelles réparations.

C’est notamment le cas du système ARMS, pour lequel les membres de l’équipage participent réellement à l’expérience et ont reçu une formation intensive pour se familiariser avec les équipements et réaliser sur eux-mêmes des tests médicaux.

ARMS, dont ce sera le tout premier vol en orbite, est conçu pour la surveillance respiratoire et cardiovasculaire en apesanteur, ce qui permettra aux scientifiques de décrypter les mécanismes qui régissent l’organisme humain, système complexe dont certaines fonctions sont masquées par les effets de la pesanteur.

En soumettant quatre membres de l’équipage à un programme d’exercices et de tests soigneusement contrôlé avant, pendant et après la mission, ARMS mesurera les modifications des fonctions pulmonaires et cardiovasculaires provoquées par l’absence de pesanteur.

Après la mission STS-107, ARMS deviendra un outil de recherche au sol très important dont les perspectives à long terme sont particulièrement intéressantes puisqu’elles vont du développement de nouveaux outils de diagnostic médical devant permettre aux médecins d’évaluer l’aptitude physique et de prévoir l’apparition d’une maladie, jusqu’à la mise au point de nouvelles méthodes de réadaptation pour certaines maladies.

De plus amples informations sont disponibles aux adresses suivantes :

http://www.esa.int/export/esaHS/ESA1Z78708D_index_0.html et http://www.spaceflight.esa.int/sts107

Pour plus de détails, veuillez contacter :

Pasquale Di Palermo

Responsable de la mission STS 107

tél. : +1-281-467-1320

ESA – Service Relations avec les médias

tél. : +33(0)1.53.69.7155

télécopie : +33(0)1.53.69.7690

Pour plus d’information:

ESA, Service des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

11


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.