ESA

Back to Index

English  |  German

N° 68–2001: Du Soleil dans le moteur : records battus par une voiture de course bénéficiant de retombées des technologies spatiales

22 novembre 2001

La Nuna, voiture solaire hollandaise embarquant à son bord des technologies spatiales européennes, a terminé première du World Solar Challenge ; cette course réservée aux voitures mues par l'énergie solaire avait lieu cette année en Australie sur un itinéraire de 3010 km. Partie de Darwin le samedi 18 novembre, la Nuna a coupé la ligne d'arrivée 32 heures 39 minutes et 20 secondes plus tard, à Adélaïde, le mercredi 21 novembre... record battu.

En vitesse moyenne, la Nuna a atteint les 91 km/heure… autre record battu. Le quatrième jour, la Nuna a dû parcourir 830 km ; jamais une telle distance n'avait été parcourue en une journée par un véhicule de ce type. Mais la Nuna a également repoussé les limites en dépassant en vitesse de pointe les 100 km/heure et en terminant la course en moins de 4 jours... encore un record battu.

" C'est de la stratégie à l'état pur " déclare Wubbo Ockels, ancien astronaute de l'ESA et conseiller auprès de l'équipe hollandaise Alpha Centauri composée de huit étudiants des universités de Delft et Amsterdam. " Notre adversaire le plus redoutable était la voiture australienne Aurora qui a gagné le World Solar Challenge en 1999 et qui nous a pourchassés pendant trois jours. Par trois fois, ils nous ont doublés mais tous les soirs, nous prenions soin de les devancer légèrement. Je n'ai pas cessé de dire aux pilotes de conduire prudemment et à allure constante afin de garder des réserves pour le dernier jour. Aujourd'hui, nous sommes partis quelques minutes avant Aurora, avec un avantage de 17 kilomètres. La course est terminée et il semblerait que nous ayons 80 kilomètres d'avance sur eux. Ici, tout le monde est très excité ! Nous pensions que la course s'achèverait demain. Personne ne pouvait se douter que nous allions terminer en 4 jours."

Grâce aux technologies spatiales, comme les nouvelles photopiles et d'autres équipements de soutien fournis par le Programme de transfert de technologie de l'ESA, l'équipe Alpha Centauri et sa voiture Nuna figuraient parmi les favoris dès le départ, bien que n'ayant jamais participé auparavant à cette course.

"Bravo ! Nous sommes fiers du succès de cette équipe qui démontre, une fois de plus, que les technologies et les compétences de l'Europe dans le domaine spatial peuvent contribuer à des initiatives très terre à terre " s'est exclamé Pierre Brisson, Chef du Programme de transfert de technologie de l'ESA.

Théoriquement, cette voiture aux lignes aérodynamiques aurait pu atteindre les 160 km/heure ; mais elle devait respecter les limites de vitesse en vigueur sur les routes australiennes.

Les technologies spatiales embarquées sur ce véhicule étaient représentées par les meilleures photopiles à l'arséniure de gallium, à jonctions doubles et triples, mises au point pour les satellites. Début 2003, l'ESA testera ces photopiles dans l'espace lorsque la mission SMART-1 de démonstration technologique sera lancée vers la Lune.

La coque de la voiture, optimisée sur le plan aérodynamique, est fabriquée avec les matières plastiques les plus récentes qui lui confèrent légèreté et solidité. La carrosserie est en fibres de carbone renforcées avec du Kevlar, un matériau utilisé pour la construction des satellites mais qui entre aussi dans la fabrication des gilets pare-balles de pointe. La Nuna était également équipée de convertisseurs optimaux d'énergie, des petits dispositifs qui garantissent un équilibre optimal entre l'alimentation fournie par la batterie et celle des photopiles, même dans les cas les plus défavorables comme l'ombre et les nuages. De nombreux satellites sont équipés de tels dispositifs ; c'est le cas, de Rosetta, le satellite envoyé par l'ESA à la rencontre de la comète Wirtanen.

Sur les côtés de la voiture étaient collées deux petites bandes de photopiles qui, à l'origine, appartenaient au Télescope spatial Hubble de la NASA/ESA. Ces photopiles faisaient partie d'un grand réseau solaire récupéré par l'astronaute Claude Nicollier de l'ESA et ramené sur Terre en 1993 par une Navette. Ces bandes ont été remises à l'équipe Alpha Centauri pour alimenter les équipements de télécommunications de la voiture.

L'équipe Alpha Centauri et la Nuna participeront à un défilé qui aura lieu à Adélaïde le jeudi 22 novembre. Le retour des étudiants hollandais aux Pays-Bas est prévu le mercredi 5 décembre. Dans l'intervalle, ils visiteront de nombreuses écoles dans les Etats membres de l'ESA. Ce programme éducatif a pour objectif de mettre en valeur les technologies spatiales au profit d'un monde plus durable et de montrer de manière tangible comment des rêves d'adolescents peuvent devenir réalité.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

ESA, Technology Transfer Programme

M. Pierre Brisson

Tél. : + 31 71 565 4929

e-mail : pierre.brisson@esa.int

http://www.esa.int/technology/

ESA Education Office

M. Wubbo Ockels

Tél. : + 31 71 565 5456

e-mail : corinne.flandy@esa.int

http://www.estec.esa.nl/outreach/

ESA Communications Office, ESTEC

Mme Heidi Graf

Tél. : + 31 71 565 513006

e-mail : heidi.graf@esa.int

Alpha Centauri Team

Mme Rosalie Puiman

e-mail : rosalie.puiman@student.uva.nl

Tél. : + 61 4 38207282

http://www.alpha-centauri.nl

Pour plus d’information:

Bureau des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

12


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.