ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 76–2002: Espace et vie quotidienne: Astronautes et malades isolés vont bénéficier des progrès du télédiagnostic

6 décembre 2002

L'Agence spatiale européenne a participé, jeudi 5 décembre, a une démonstration coordonnée de télédiagnostic, réalisée en mer à bord du navire hôpital français le Sirocco. L'expérience, lancée par l'ESA en collaboration avec l'Unité de médecine et de physiologie spatiale de la Faculté de médecine de Tours, du Laboratoire Vision et Robotique de Bourges, du groupe Sinters de Toulouse et du CNES, a permis d'utiliser pour la première fois un bras robotique télécommandé pour réaliser, en temps réel, un diagnostic échographique sur un patient situé à une grande distance.

Un radiologue, installé à l'hôpital militaire Saint-Anne de Toulon, a été en mesure d'évaluer l'état d'un patient volontaire se trouvant à bord du navire et de poser son diagnostic en utilisant le bras robotique, des équipements de vidéo-conférence et des moyens de communication par satellite. La réussite de cette expérience pourrait avoir d'importantes répercussions sur la médecine et la recherche spatiales. Les astronautes résidant à bord de la Station spatiale internationale pourraient notamment se faire examiner sans avoir à rentrer à leur base.

Les recherches entreprises dans le domaine du télédiagnostic médical auront également d'importantes implications sur Terre. En Europe par exemple, elles contribueront à mieux traiter les malades vivant en zone rurale, hospitalisés dans de petits établissements ne disposant pas des spécialistes nécessaires, ou dont l'état nécessitera la confrontation de plusieurs opinions médicales. Ce type d'examen permettra également d'intervenir en situation d'urgence dans des régions éloignées situées par exemple dans des pays en développement, en zone polaire, ou en pleine mer.

Ce projet est financé depuis plusieurs années par les programmes de promotion des applications de la recherche en microgravité et de transfert de technologie de l'ESA et bénéficie de l'appui de la Direction du soutien technique et opérationnel de l'Agence. Il illustre la volonté qu'a l'ESA d'associer les universités et les industriels aux efforts de développement de la recherche spatiale dans des domaines ayant des retombées sur Terre.

"Ce projet reflète le souci constant de l'ESA de favoriser les domaines de la recherche spatiale susceptibles d'améliorer notre vie quotidienne" a souligné Jörg Feustel-Büechl, Directeur des vols habités de l'Agence en ajoutant que "ces travaux contribueront à développer la coopération entre l'industrie et la communauté scientifique européenne dans le domaine des recherches sur la télémédecine".

Cette démonstration a été organisée conjointement à la Conférence sur la télémédecine qui se tient à Toulon les 5 et 6 décembre. Les spécialistes intéressés pourront s'entretenir avec les chercheurs et les responsables du projet lors d'un Forum organisé par l'ESA sur le Web, le jeudi 12 décembre de 14h00 à 15h00, à l'adresse suivante : www.esa.int/spaceflight.

Pour d'autres informations, veuillez contacter :

Dr Didier Schmitt

Chef de l'Unité Sciences de la vie

Division Utilisation et Promotion de l'ISS

Direction Vols habités et Microgravité

Agence spatiale européenne

Tél. : + 31(71) 565 48 88

Mobile : + 31 (6)22 77 91 90

Télécopie : + 31 (71) 565 36 61

e-mail : Didier.Schmitt@esa.int

Pour plus d’information:

Didier Schmitt - ESA Chef Unité Sciences de la vie
Tel: Didier.Schmitt@esa.int
Fax: +31.71.565.3661



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

9


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.