ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 36–2008: L’ATV de l’ESA quitte la Station spatiale internationale

5 septembre 2008

Au terme d'une mission de six mois qui s’est parfaitement déroulée, le Jules Verne, premier véhicule de transfert automatique (ATV) de l'Europe a réussi aujourd’hui son désamarrage de la Station spatiale internationale à 23h29 CEST. L'ATV entame ainsi la dernière étape de son voyage dans l'espace qui se terminera par une rentrée destructive contrôlée dans l'atmosphère terrestre le 29 septembre.

Les écoutilles entre l'ISS et l'ATV ont été fermées par l'équipage de la Station le 4 septembre après la préparation de l'ATV pour son désamarrage. Toutes les autres tâches préalables au désamarrage ayant été effectuées, les crochets de verrouillage de l'ATV ont été ouverts et le véhicule logistique automatique européen s'est détaché de la Station et s’en est écarté lentement, sous la poussée d’un dispositif à ressorts. Après avoir dérivé sans propulsion pendant une minute, l’ATV, parvenu à une distance de 3 mètres de la Station, a mis en marche ses petits propulseurs de contrôle d'attitude chargés de fournir la poussée nécessaire pour l’éloigner davantage. Vingt deux minutes après le désamarrage, l’ATV se trouvait à 5 km sous la Station ; à ce moment, ses systèmes automatiques capables de déclencher une manœuvre d’urgence pour éviter une collision avec la Station, dans le cas peu probable où cela aurait été nécessaire, ont été désactivés.

Après cette opération de désamarrage et de départ qui a duré 22 minutes, l'ATV est désormais en période dite de rephasage qui s’étendra sur un peu plus de 23 jours et pendant laquelle des manœuvres abaisseront son orbite pour le ramener sur la même trajectoire que l'ISS, mais à l’arrière de celle-ci et à une altitude inférieure. Cette durée est nécessaire pour effectuer ces manœuvres en optimisant la consommation d'ergols, afin que l’ATV arrive avec précision au point de rentrée dans l'atmosphère, au-dessus d’une région totalement inhabitée du Pacifique sud, de façon à être visible de l'ISS et de deux avions d'observation spécialement équipés qui seront sur zone pour surveiller la région.

Cette première mission de l’ATV, lancée le 9 mars, a été un véritable succès. Elle a débuté par une phase de test en orbite parfaitement exécutée avant l'amarrage, suivie par la livraison de fournitures logistiques attendues par la Station spatiale, puis par l'exécution de quatre rehaussements de l'orbite de l'ISS pour contrer la traînée atmosphérique résiduelle ; le 27 août, l’ATV a également procédé à une manœuvre destinée à éviter une collision entre l'ISS et des fragments d'un ancien satellite arrivant à proximité de la Station. L’ATV embarque actuellement des déchets et des équipements devenus inutiles à bord de l’ISS. L’ATV a fait une démonstration parfaite de toutes ses capacités, dépassant même les attentes.

« Le comportement de l'ATV illustre avec éclat les avancées de la technologie spatiale européenne et démontre la richesse des compétences de l'industrie européenne », explique Simonetta Di Pippo, Directeur des Vols habités à l’ESA. « Cette mission augure bien non seulement des futures missions de l’ATV vers la Station spatiale internationale mais aussi de l'évolution de ce type de technologie qui pourrait à terme conférer à l'Europe son autonomie en matière de retour de fret et à ses astronautes leur indépendance pour accéder à l'espace. »

Au Centre de contrôle de l’ATV (ATV-CC), installé dans les locaux du CNES, l’Agence spatiale française, à Toulouse, l’équipe conjointe ASE/CNES a été très occupée ces derniers jours : avant le désamarrage, il convenait de tester les liaisons de communication avec le véhicule spatial, d’actualiser les paramètres des systèmes de l’ATV et de définir le profil orbital de l’ATV pour son retour dans l’atmosphère terrestre ; l’ATV-CC a également été chargé d'activer tous les systèmes primaires et de secours de l’ATV concernés par la phase de rentrée et de donner l'ordre de désamarrage.

Hervé Côme, Directeur de la mission ATV Jules Verne de l’ESA, précise : « Bien que notre emploi du temps ait été très chargé au Centre de contrôle de l’ATV, je ne pouvais pas rêver d'un meilleur déroulement de la mission. Tous les systèmes se sont comportés de manière exceptionnelle pendant la totalité de la mission et continuent à fonctionner parfaitement, ce qui nous a permis de prolonger les opérations d'un mois. Je voudrais remercier l'ensemble du personnel de l’ATV-CC et tous ceux qui ont fait de cette mission un véritable succès. Dans un peu plus de trois semaines, nous commencerons à préparer la mission ATV 2 prévue pour 2010 ».

L'équipage de l'ISS a passé les derniers jours qui ont précédé le désamarrage à faire les derniers préparatifs, notamment à transférer de l’ATV vers la Station les équipements nécessaires à cette dernière, à charger dans l’ATV les déchets de la Station ainsi qu'à configurer et à tester les équipements de communication entre l'ISS et l’ATV en vue des opérations de départ. L'équipage de l’ISS va maintenant préparer l'arrivée du prochain véhicule logistique, le Progress 30P russe, attendu le 12 septembre.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

ESA – Bureau Relations avec les médias

Département Communication et Connaissances

Tél. : + 33 1 5369 7299

Fax : + 33 1 5369 7690

Courriel : media@esa.int

Pour plus d’information:

ESA - Bureau des Relations avec les médias
Tel: +33 1 5369 7299
Fax: +33 1 5369 7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

17


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.