ESA

Back to Index

English  |  German

N° 34–2007: L’ESA et Inmarsat signent un contrat concernant un satellite innovant : Alphasat

23 novembre 2007

L’Agence spatiale européenne (ESA) et Inmarsat Global Ltd ont annoncé, vendredi 23 novembre à Paris, la signature officielle du contrat concernant le satellite Alphasat, qui comptera parmi les plus grands satellites de télécommunications jamais réalisés dans le monde.

Alphasat s’inscrit dans une coopération de grande envergure associant les secteurs public et privé. Avec ce satellite, Inmarsat sera le premier client commercial d’Alphabus, nouvelle plateforme européenne de télécommunications haute puissance développée conjointement par Astrium et Thales Alenia Space. Cette plateforme résulte d’une initiative de partenariat entre l’ESA et le CNES, par laquelle l’Europe entend répondre de façon coordonnée à la demande croissante du marché concernant de plus grandes charges utiles de télécommunications capables de fournir de nouveaux services : internet, télévision, mobiles etc.

Le programme Alphasat pour Alphabus représente un budget de 440 millions d’euros, financé par 16 Etats membres de l’ESA. Il est prévu de lancer Alphasat en 2012.

Mis à poste à 25° Est, Alphasat couvrira une zone étendue comprenant l’Afrique, l’Europe, le Moyen-Orient et une partie de l’Asie. Il complétera la constellation de satellites Inmarsat existante et permettra de proposer des services nouveaux, plus évolués.

Astrium Satellites s’est vu confier la maîtrise d’œuvre industrielle du développement du satellite, incluant une mission en bande L qui complétera les services déjà offerts par le réseau mondial large bande (BGAN) d’Inmarsat. L’élément fondamental de la mise en œuvre de cette charge utile réside dans son processeur intégré, en cours de développement chez Astrium Satellites UK, qui permettra de disposer de la souplesse voulue au niveau de la charge utile pour procéder à une reconfiguration complète de la couverture ainsi qu’à des réaffectations de puissance.

Grâce à ce gain d’efficacité en termes d’utilisation du spectre de fréquences et de souplesse de la charge utile, Alphasat constituera un outil de télécommunication utile dans les situations de crises et de catastrophes, notamment pour les foyers, les établissements scolaires et les entreprises implantés dans des zones isolées ainsi que pour les services gouvernementaux des pays dont la population est très dispersée, de même qu’il permettra à de nombreux secteurs industriels (médias, transport maritime, pétrole, gaz) d'accéder à des moyens vitaux de téléphonie et de transmission de données.

Dans le cadre de cette application, la souplesse de conception de la plateforme Alphabus sera démontrée au moyen d’une « configuration géomobile », en modifiant de 90 degrés l’orientation de vol du satellite et au moyen d’un grand réflecteur déployable (12 m de diamètre).

En plus de la charge utile d’Inmarsat, Alphasat emportera trois charges utiles de démonstration technologique (TDP) fournies par l’ESA : un suiveur stellaire équipé de capteurs à pixels actifs, un terminal laser optique assurant des télécommunications à haut débit entre l’orbite géostationnaire et l’orbite terrestre basse, et une charge utile spécifique permettant de caractériser les performances de transmission en bande Q-V en prévision de l’exploitation commerciale éventuelle de ces fréquences. Une quatrième TDP (surveillance de l'environnement du satellite) est aussi envisagée.

Informations générales

Alphabus - initiative ESA/CNES visant à réaliser une grande plateforme de télécommunications polyvalente sur orbite géostationnaire en combinant les ressources techniques d'Astrium et de Thales Alenia Space – permettra à l'Europe d'élargir sa gamme de satellites de télécommunications bien au-delà des capacités des plateformes existantes, comme Eurostar E3000 et Spacebus 4000.

Les activités Alphabus/Alphasat de l'ESA sont mises en œuvre dans le cadre de l'Elément 8 du programme ARTES, dont le niveau de souscription actuel avoisine les 440 millions d'euros. Les pays participant à ce programme sont au nombre de seize : Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

Pour Alphasat, seule une faible part des capacités d'Alphabus sera mise à contribution. Alphabus permettra néanmoins de réaliser des missions représentant une masse au lancement de plus de 8 t et une puissance de charge utile de 18 kW.

Cette plateforme innovante résulte d'une alliance subtile entre des technologies de base issues de l'expérience acquise par les deux partenaires industriels et des technologies nouvelles ayant déjà fait leurs preuves.

Pour en savoir plus, veuillez contacter :

Dominique Detain

Tel: 33 01 53 69 77 26

Pour plus d’information:

ESA - Bureau des relations avec les médias
Tel: +33.(0)1.5369.7299
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

33


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.