ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 28–2006: L’astronaute Hans Schlegel de l’ESA est désigné pour participer à la mission qui livrera Columbus à l’ISS

20 juillet 2006

L’astronaute Hans Schlegel de l’ESA, de nationalité allemande, a été désigné aujourd’hui comme membre de la mission de la Navette spatiale qui livrera le Laboratoire Columbus de l’Agence spatiale européenne à la Station spatiale internationale en septembre/octobre 2007. Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA, a annoncé cette nomination à l’occasion de la visite officielle de la chancelière allemande Angela Merkel au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt (Allemagne).

Vétéran des vols spatiaux de la NASA, le commandant Stephen Frick de la Marine américaine commandera la mission STS-122 de la Navette (Discovery), tandis que le commandant Alan Poindexter de la Marine américaine en sera le pilote. Les spécialistes mission seront le colonel Rex Walheim de l’Armée de l’air américaine, ainsi que Stanley Love et Leland Melvin. Pour Poindexter, Love et Melvin, ce sera le premier vol dans l’espace. Hans Schlegel, qui fait partie du Corps des astronautes européens depuis 1998, a quant à lui déjà volé dans l’espace à l’occasion de la mission STS-55 (Spacelab D-2) qui s’est déroulée du 26 avril au 6 mai 1993.

Au cours de cette nouvelle mission, Hans Schlegel jouera un rôle clé : il participera aux différentes activités d’installation et de mise en service initiale du Laboratoire Columbus de l’ESA. Le Laboratoire Columbus, qui constitue la principale contribution de l’Europe à la Station spatiale internationale, est le premier laboratoire européen affecté à des activités de recherche spatiale conduites sur la longue durée.

Le laboratoire Columbus destiné à l’ISS sera transporté dans la soute de la Navette, en même temps que cinq installations de bâtis internes (Biolab, le laboratoire de sciences des fluides, l’installation des modules de physiologie européens, le bâti à tiroirs européen et le module européen de transport). Les deux installations destinées à des expériences à l’extérieur de Columbus (EuTEF et SOLAR) voyageront elles aussi dans la soute de la Navette et seront fixées à l’extérieur de la structure du module Columbus pendant le vol de Hans Schlegel.

Note aux rédactions

Après le lancement de la mission depuis le Centre spatial Kennedy à Cape Canaveral en Floride, deux jours seront nécessaires avant que la Navette effectue son rendez-vous et son amarrage avec l’ISS. Columbus sera extrait de la soute de la Navette par le bras télémanipulateur canadien de la station spatiale (Canadarm-2) et, au cours du quatrième jour du vol, sera positionné sur le dispositif d’amarrage tribord de l’élément de jonction n° 2 développé par l’Europe. Après le raccordement du module à l’ISS et sa mise sous tension, les installations de bâtis de charge utile de Columbus, jusque là en configuration de lancement, seront transférées sur leurs emplacements opérationnels à l’intérieur du module.

Trois sorties dans l’espace (activités extra-véhiculaires ou EVA) sont prévues au cours de cette mission. La première servira à installer et à mettre sous tension le laboratoire Columbus. La deuxième aura pour but l’installation des charges utiles extérieures. Les installations de bâtis de charge utile seront également vérifiées. Quant à la troisième EVA, elle permettra d’installer un réservoir d’azote à bord de la station, tâche qui n’est pas directement liée à la partie de la mission relative à Columbus. La recette finale du laboratoire ainsi que les premières expériences scientifiques auront lieu au cours des semaines qui suivront la fin de la mission de la Navette et seront effectuées par l’équipage permanent de l’ISS.

Dès que Columbus sera raccordé à la Station, le Centre de contrôle Columbus d’Oberpfaffenhofen en Allemagne, situé dans les locaux du Centre des opérations spatiales du DLR, prendra la responsabilité du contrôle et de l’exploitation du laboratoire européen. Ce centre assurera également la coordination de la conduite des expériences européennes.

Pour davantage d’informations sur Hans Schlegel :

http://www.esa.int/esaHS/ESAKDVZUMOC_astronauts_2.html

Pour davantage d’informations sur les astronautes de l’ESA :

http://www.esa.int/esaHS/ESA75G0VMOC_astronauts_0.html

Pour davantage d’informations sur les vols spatiaux de l’ESA :

http://www.esa.int/esaHS/index.html

Pour d’autres informations :

ESA – Bureau relations avec les médias

Tél. : + 33 1 5369 7155

Fax : + 331 5369 7299

Hans Schlegel

Données biographiques

Informations personnelles

Né le 3 août 1951 à Überlingen (Allemagne), il considère Aix-la-Chapelle comme sa ville natale. Marié à Heike Walpot, il a sept enfants. Ses loisirs favoris sont le ski, la plongée sous-marine et l’aviation. Il aime également la lecture et le bricolage.

Formation

Il passe l’année 1968/69 aux États-Unis dans le cadre du programme d’échange scolaire de l’AFS (American Field Service) et obtient son baccalauréat au Lycée Lewis de Council Bluffs, dans l’Iowa, puis en 1970 au Lycée Hansa de Cologne (Allemagne), spécialisé dans l’enseignement des sciences et des mathématiques. En 1979, il passe son doctorat de physique à l’Université d’Aix-la-Chapelle (Allemagne).

Organisations

Membre de la Deutsche Physikalische Gesellschaft (Société allemande de Physique) et de l’AFS – Interkulturelle Begegnungen (AFS Allemagne).

Distinctions

Verdienstkreuz 1. Klasse des Verdienstordens der Bundesrepublik Deutschland (Croix du mérite de 1ère classe de la République fédérale d’Allemagne), Médaille de l’amitié russe et Médaille de la NASA pour service exceptionnel.

Expérience

Parachutiste au sein des Forces armées fédérales entre 1970 et 1972, il quitte l’armée au grade de sous-lieutenant et est nommé lieutenant colonel de réserve en 1980 à l’issue de plusieurs formations militaires. De 1979 à 1986, il travaille à l’École supérieure polytechnique de Rhénanie-Westphalie (RWTH), à l’Université d’Aix-la-Chapelle, dans le domaine de la physique expérimentale de l’état solide et étudie les propriétés de transmission électronique et les propriétés optiques des semi-conducteurs. De 1986 à 1988, il exerce la fonction d’expert en méthodes d’essai non destructives au sein du département de recherche et développement de l'Institut Dr. Förster Gmbh & Co. KG, à Reutlingen (Allemagne). Entre 1988 et 1990, il suit le Programme de formation de base des astronautes du Centre aérospatial allemand (DLR), alliant enseignement théorique et environ 1300 paraboles à bord d’un KC-135, qui lui donnent l’expérience de l’apesanteur. Il obtient un certificat de plongée de recherche sous-marine ainsi que son brevet de pilote privé, avec les qualifications de vol aux instruments et de voltige aérienne.

En 1990, il est nommé spécialiste charge utile pour la mission D-2 et suit une formation spécifique à Cologne (Allemagne) ainsi qu’au Centre spatial Johnson, à Houston (Texas). Cette deuxième mission Spacelab allemande est menée à bien du 26 avril au 6 mai 1993 (mission STS-55 de Columbia).

En août 1995, il est désigné comme doublure pour la mission germano-russe MIR 97 et se rend au Centre d'entraînement des cosmonautes Youri Gagarine, près de Moscou. Au cours de la mission (du 10 février au 2 mars 1997), il remplit le rôle de Coordinateur des liaisons avec l'équipage, chargé des communications de la Terre vers l’espace. De juin 1997 à janvier 1998, il suit une formation supplémentaire pour acquérir la qualification d’ingénieur de bord en second pour les missions vers la station spatiale russe MIR.

En 1998, il rejoint le Corps d’astronautes européens de l’Agence spatiale européenne et est envoyé au Centre spatial Johnson, à Houston, où il suit la formation de spécialiste mission avec la promotion 98 des astronautes de la NASA. Depuis, il a suivi divers entraînements aux fonctions de spécialiste mission à bord d’un avion à réaction T-38, aux opérations de rendez-vous et d’amarrage de la Navette spatiale, aux instruments automatisées et aux sorties dans l’espace. En dehors de ces formations, les astronautes sont chargés de différentes tâches au sein de la NASA. C’est ainsi qu’il est affecté aux activités liées à ISS, dans le cadre desquelles il travaille sur les mécanismes et les structures, le matériel de l’équipage et les systèmes de l’ISS. Il prend également part aux activités axées sur la robotique et remplit les fonctions de CAPCOM pour l’ISS, responsable des communications vocales entre l’équipage de la Station spatiale internationale et le sol. La NASA le nomme CAPCOM principal pour le cycle opérationnel 10 de l’ISS.

Vols spatiaux

Du 26 avril au 6 mai 1993, Hans Schlegel remplit le rôle de spécialiste charge utile lors de la mission STS-55 à bord de la Navette spatiale Columbia. Dans le cadre de la mission allemande Spacelab D-2, il contrôle l’exécution de près de 90 expériences en sciences de la vie, en science des matériaux, en physique, en robotique, en astronomie ainsi que dans le domaine de l’observation de la Terre et de son atmosphère.

Affectation actuelle

Depuis mai 2005, Hans Schlegel est détaché en qualité d’astronaute principal de l’ESA auprès du Centre spatial Johnson, où il assume depuis septembre 2005 les fonctions de CAPCOM pour la Navette spatiale, d’instructeur CAPCOM pour l’ISS et de responsable des systèmes de l’ISS et des interfaces avec l’équipage, à la tête d’une équipe de 12 personnes.

Pour plus d’information:

Division des relations avec les médias
Tel: +33.(0)1.5369.7155
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

13


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.