ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 43–2004: Lancement réussi du deuxième satellite Double Star

26 juillet 2004

Dimanche 25 juillet, à 9h05 heure de Paris (15h05 heure locale), l’Administration nationale chinoise de l'espace (CNSA) a lancé avec succès le satellite TC-2, second des deux satellites scientifiques dénommés Double Star. Cet événement constitue une nouvelle étape importante dans la collaboration scientifique entre la Chine et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Baptisé « Tan Ce 2 », ce qui en chinois signifie « Explorateur 2 », le satellite a décollé du port spatial de Taiyuan, à l’ouest de Beijing (province du Shanxi), à bord d’un lanceur Longue Marche 2C. Initialement prévu aujourd’hui, ce lancement a été avancé d’un jour afin d’éviter les mauvaises conditions météorologiques annoncées pour les prochains jours. Ce satellite rejoindra « Tan Ce 1 », lancé le 29 décembre 2003, et viendra ainsi parachever la mission Double Star. Environ 8 heures après le lancement, les deux bras qui maintenaient les magnétomètres se sont déployés comme prévu. Au cours des prochaines semaines, tous les sous-systèmes du satellite feront l’objet d’une vérification, après quoi aura lieu la recette des instruments scientifiques embarqués. Double Star fonctionnera parallèlement à la mission Cluster de l’ESA et étudiera de près les interactions entre le vent solaire et le champ magnétique terrestre. En association avec les 4 satellites Cluster, Double Star fournira des images de la magnétosphère terrestre avec une précision jamais atteinte auparavant. À ce jour, Tan Ce 1 a déjà fourni une véritable moisson de données scientifiques. En janvier 2004, il a observé, en même temps que Cluster, une éjection de matière coronale provenant du Soleil et a recueilli des données intéressantes sur l’onde de choc qui a ensuite atteint la Terre. Tan Ce 2 a désormais atteint son orbite nominale (périgée de 682 km, apogée de 38 279 km et inclinaison de 90,1 degrés). Les positions et les orbites des deux satellites Double Star ont été calculées avec le plus grand soin afin d’étudier la magnétosphère à une échelle plus importante que ce que permet la seule mission Cluster. L’étude des sous-orages qui sont à l’origine des aurores brillantes constituera un exemple de recherche menée en étroite coordination. On ne sait toujours pas dans quelle région exacte ces sous-orages se forment, mais les mesures simultanées à haute résolution que transmettront Double Star et Cluster devraient fournir une réponse à cette question. L’ESA apporte à cette mission une contribution sous la forme de huit instruments scientifiques, dont sept sont des copies d’instruments de sa mission Cluster. Il s’agit des tout premiers instruments européens embarqués sur un véhicule spatial chinois. L’ESA apportera également un soutien au segment sol, à raison de quatre heures par jour, via sa station de poursuite de satellites qui se trouve à Villafranca (Espagne). La République populaire de Chine et l’ESA ont déjà à leur actif une longue histoire de collaboration scientifique. Le premier accord en matière de coopération, signé en 1980, avait pour objectif de faciliter les échanges d’informations scientifiques. Treize années plus tard, cette collaboration s’est concentrée sur une mission spécifique, en l’occurrence la mission Cluster de l’ESA, consacrée à l’étude de la magnétosphère terrestre. Ensuite, l’année 1997 a été marquée par un événement majeur. La CNSA a alors invité l’ESA à participer à la mission Double Star constituée de deux satellites conçus pour l’étude du champ magnétique terrestre mais dans une perspective différente de celle de Cluster et complémentaire de celle-ci. Le 9 juillet 2001, Antonio Rodotà, alors Directeur général de l’ESA, et Luan Enjie, Administrateur de la CNSA, ont signé un accord portant sur la mise au point de cette mission conjointe. Pour le Professeur David Southwood, Directeur du Programme scientifique de l’ESA : « Le lancement réussi qui vient d’avoir lieu est le couronnement du travail mené en commun et représente une nouvelle étape importante dans l’histoire de la collaboration entre la Chine et l’Europe ». Note aux rédactions Informations complémentaires sur Double Star : Les positions et les orbites des satellites Double Star ont été calculées en fonction de la zone dans laquelle les quatre satellites Cluster évoluent. Ces derniers se trouvent à une très grande distance de la Terre, à environ un tiers de la distance qui sépare la Terre de la Lune, tandis que les deux satellites Double Star sont beaucoup plus proches de la Terre. Tan Ce 1 (TC-1), qui se trouve sur une orbite équatoriale elliptique (550 x 63 780 km), fonctionnera pendant 18 mois. Placé sur une orbite polaire (700 x 39 000 km), Tan Ce 2 (TC-2) fonctionnera pour sa part pendant 12 mois. Les missions Double Star et Cluster pourront ainsi se chevaucher car la durée de vie de Cluster a été prolongée de trois ans, jusque fin 2005. L’ESA apporte une contribution de 8 millions d’euros à Double Star. Ce montant couvre la revalidation, la fabrication et la pré-intégration des instruments européens, l’acquisition des données pendant quatre heures par jour, ainsi que la coordination de l’exploitation scientifique. On trouvera davantage d’informations sur Double Star à l’adresse suivante : http://www.esa.int/esaSC/SEM0M5374OD_1_spk.html Informations complémentaires sur Cluster : La mission Cluster de l’ESA est constituée de quatre satellites qui ont été lancés par deux fusées russes au cours de l’été 2000. Ces satellites volent maintenant en formation autour de la Terre, vers laquelle ils transmettent des informations en 3D extrêmement détaillées sur la manière dont le vent solaire affecte notre planète. On appelle vent solaire le flux permanent de particules subatomiques émises par le Soleil, qui peut endommager les satellites de télécommunication et les centrales électriques. La mission Cluster est prolongée jusque fin 2005. Pour plus d’informations, veuillez contacter : ESA Division des relations avec les médias Paris, France Tél. : +33 1 53 68 71 55 Fax : +33 1 53 69 76 90

Pour plus d’information:

ESA Division des relations avec les médias
Tel: 33 1 53 68 71 55
Fax: 33 1 53 69 76 90



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

15


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.