ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 21–2006: Le moteur du second étage de Vega subit son baptême du feu

26 juin 2006

Le petit lanceur Vega, de l’Agence spatiale européenne, a franchi une nouvelle étape vers son vol inaugural, qui devrait avoir lieu l’an prochain, avec la réussite du premier essai de mise à feu du moteur de son second étage, le Zefiro 23.

L’essai au banc, qui a eu lieu le 26 juin 2006, a été réalisé au centre d’essais du ministère italien de la Défense, à Salto di Quirra, en Sardaigne. Le moteur, d’une hauteur de 7,5 m et d’un diamètre de 2 m, possède un corps en filament bobiné en époxyde de carbone et délivre une poussée de plus de 100 tonnes (1 070 kN) en brûlant quelque 24 tonnes de propergol solide en 75 secondes.

Les nombreuses données collectées lors de cet essai sont en cours d'analyse afin d'améliorer les connaissances techniques du comportement du moteur et d'affiner les performances futures du lanceur. Cet essai a également permis de tester différents sous-systèmes, dont un système de contrôle du vecteur de poussée qui sert à manœuvrer la tuyère du moteur pour assurer le pilotage en vol. Après cet essai fructueux, le moteur passera la revue critique de conception afin que soient finalisées ses caractéristiques techniques.

Construit par Avio, à Colleferro, près de Rome, le moteur Zefiro 23 constituera la base du second étage du lanceur Vega de l’ESA. Le premier essai à feu du moteur du troisième étage, le Zefiro 9, a été réalisé en décembre 2005. Conduits dans le cadre du programme de développement de Vega de l’ESA, ces deux tests ont suivi trois essais au banc du démonstrateur Zefiro 16 en 1998, 1999 et 2000. Le Zefiro 23 et le Zefiro 9 subiront tous deux un essai de mise à feu au sol supplémentaire en vue d'achever leur développement et leur qualification.

« Le Zefiro 23 est l’un des plus grand moteurs à propergols solides avec corps en composite jamais testés en Europe occidentale », a déclaré Antonio Fabrizi, le Directeur des Lanceurs de l’ESA, « mais il sera bientôt détrôné, lorsque nous mettrons à feu, en novembre à Kourou, en Guyane, le moteur du premier étage de Vega, le P80, avec ses 88 tonnes d'ergols. »

« La mise à feu de ce nouveau moteur », ajoute M. Fabrizi, « montre que le programme Vega a franchi une nouvelle étape en temps et en heure ; à cet égard, j’adresse toutes mes félicitations à notre équipe industrielle et à notre partenaire, l’Agence spatiale italienne. A présent, continuons notre route et assurons-nous de respecter le calendrier lors des prochaines phases ».

Le premier vol de Vega, qui doit avoir lieu au port spatial guyanais, est pour le moment prévu fin 2007.

Développé depuis 1998 avec le soutien de 7 Etats membres de l’ESA (Italie, France, Belgique, Suisse, Espagne, Pays-Bas et Suède), le petit lanceur Vega de l’Agence spatiale européenne est un véhicule à trois étages, utilisant tous des propergols solides, avec un module d’injection à propergols liquides. ELV SpA, entreprise commune créée par Avio et l’Agence spatiale italienne (ASI), a été chargée du développement de Vega. L'Agence spatiale française (CNES) s'est vu confier une responsabilité similaire concernant le premier étage P80.

Vega est destiné à mettre en orbite jusqu’à 1 500 km d’altitude une ou plusieurs charges utiles. Sa capacité d’emport de référence est d’environ 1 500 kg sur une orbite circulaire héliosynchrone à 700 km d’altitude, mais Vega peut également mettre en orbite des satellites pesant de 300 kg à plus de 2 tonnes, ainsi que des microsatellites en tant que charges utiles auxiliaires. Cette palette de performances couvre les besoins de multiples applications dans le domaine de la télédétection, de la surveillance de l’environnement, des sciences de la Terre, des sciences spatiales, des sciences fondamentales, ainsi que de la recherche et de la technologie destinées aux applications et systèmes spatiaux du futur. Une fois qualifié, Vega sera commercialisé et exploité par Arianespace et complètera Ariane 5 et Soyouz en s’adressant au marché des lancements de petits satellites.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Franco Bonacina

ESA – Division Relations avec les médias

Tél : + 33 1 53 69 71 55

Fax : + 33 1 53 69 76 90

Pour plus d’information:

Division des Relations avec les médias
Tel: +33.(0)1.5369.7155
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

13


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.