ESA

Back to Index

English  |  German

N° 29–2001: Le satellite de télécommunications de l'ESA ARTEMIS sera lancé en juillet

17 mai 2001

L'Agence spatiale européenne et Arianespace ont décidé de fixer au 12 juillet 2001 la date de lancement du nouveau satellite expérimental de télécommunications de l'Agence, ARTEMIS.

Ce satellite multifonctions, qui servira de précurseur à la mise en œuvre de nouveaux services de télécommunications de pointe, sera lancé du port spatial de l'Europe à Kourou (Guyane française) par Arianespace par une fusée Ariane-5. Il voyagera avec le satellite de télédiffusion directe japonais BSAT-2b.

ARTEMIS est le satellite de télécommunications le plus perfectionné jamais lancé par l'ESA. Il permettra de faire la démonstration de nouvelles technologies et jouera un rôle important dans le développement du nouveau service européen de navigation mondiale par satellite, ainsi que dans celui des services de télécommunications mobiles de nouvelle génération. Il servira également de relais de données pour les communications entre satellites.

De nombreux tests ont été réalisés depuis son expédition à Kourou, au mois de mars, pour s'assurer de son parfait état. D'autres essais sont en cours entre le centre de contrôle de Fucino, en Italie, et le réseau mondial de stations sols qui participeront à son exploitation.

Après une répétition générale des procédures de lancement et de fonctionnement initial en orbite, les préparatifs vont entrer dans une phase de pré-lancement intense de huit semaines, au cours de laquelle les techniciens procéderont à la vérification et à la validation de l'ensemble des fonctions du satellite et des systèmes au sol.

Une fois placé sur orbite de transfert géostationnaire par Ariane-5, ARTEMIS sera pris en charge par les contrôleurs au sol de Fucino qui allumeront trois fois son moteur d'apogée à carburant liquide pour l'installer sur l'orbite géostationnaire, à 21,5° Est au dessus de l'Afrique centrale.

De plus amples informations sont disponibles auprès du:

Bureau des relations avec les médias de l'ESA

Tél. : +33(0)1 5369 7155

Fax : +33(0)1 5369 7690

Note aux rédactions :

Pendant les dix années qu'il passera dans l'espace, ARTEMIS sera maintenu à poste par des propulseurs ioniques, fruit d'une nouvelle technologie utilisée pour la première fois sur un satellite de l'ESA. Ces moteurs, qui marquent un progrès décisif dans l'évolution des techniques de propulsion, sont caractérisés par un très haut rendement qui permet de réduire considérablement la quantité d'ergol nécessaire aux corrections d'orbite.

Cette nouvelle technologie - très différente des modes de propulsion chimiques traditionnels - repose sur l'ionisation du Xénon et l'utilisation de ce gaz rare ainsi traité comme agent propulsif. Un système électrique à haute tension accélère les ions produits et un dispositif de neutralisation du moteur permet d'obtenir l'éjection de masse nécessaire à la poussée. La démonstration réussie d'un tel moteur sur ARTEMIS ouvrirait la voie à des plates-formes satellitaires plus compactes et d'un meilleur rendement pour une masse donnée.

La charge utile de communication mobile d'ARTEMIS comprend notamment l'installation du Service mobile terrestre en bande L (LLM), capable de gérer simultanément 662 voies téléphoniques sur un large faisceau européen et trois faisceaux étroits. Les équipements du satellite permettront ainsi de lancer des services de communications mobiles terrestres et maritimes beaucoup plus perfectionnés qu'aujourd'hui.

Le satellite dispose en outre d'une charge utile de relais de données de conception inédite, permettant d'accélérer les communications intersatellitaires et d'acheminer les images d'observation de la Terre vers leurs destinations terrestres beaucoup plus rapidement et efficacement qu'à l'heure actuelle. Le satellite d'observation de la Terre français Spot-4 sera le premier à bénéficier de ces avantages, en utilisant l'élément optique de cette charge utile pour une expérience de transmissions de données baptisée SILEX (Semiconductor Laser Inter-satellite Link Experiment).

L'élément en bande Ka de la charge utile de relais de données d'ARTEMIS servira également à la transmission des données fournies par le satellite d'observation géant de l'ESA ENVISAT, lorsque celui-ci aura été lancé d'ici la fin de l'année.

ARTEMIS accueille enfin une charge utile de navigation qui permettra à ses utilisateurs de déterminer leur position avec plus de précision et avec une meilleure disponibilité. Cette charge utile aura en effet pour fonction d'apporter des corrections aux systèmes de navigation par satellites actuels et de vérifier leur intégrité. Elle contribuera ainsi à la mise en place de la première phase du nouveau programme de navigation européen Galileo.

Pour plus d’information:

Bureau des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.5369.7155



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

22


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.