ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 47–2008: Les ministres européens donnent un nouvel élan à l'Espace, atout clé de l'Europe face aux défis mondiaux

26 novembre 2008

Les ministres en charge des activités spatiales des 18 États membres de l'Agence spatiale européenne et du Canada ont clôturé aujourd'hui une session fructueuse du Conseil tenue pendant deux jours à La Haye : ils sont convenus de lancer de nouvelles initiatives dans plusieurs domaines et ont donné leur aval à la poursuite d'une série de programmes en cours.

Les décisions prises aujourd'hui représentent un nouveau pas en avant en vue de doter l'Europe des moyens de relever des défis d'envergure planétaire. Dans le respect de la Politique spatiale européenne, définie en coopération avec la Commission européenne, les mesures adoptées renforceront le rôle de l'Europe dans le développement et l'exploitation des applications spatiales au service des politiques publiques et des besoins des entreprises et des citoyens européens. Ces décisions sont particulièrement opportunes dans le contexte actuel : elles démontrent en effet que l'Europe est déterminée à investir dans les activités spatiales, secteur clé qui stimule l'innovation et la croissance économique, favorise l'indépendance stratégique et prépare l'avenir.

Reconnaissant que l'espace est un atout stratégique qui revêt une importance capitale pour l'indépendance, la sécurité et la prospérité de l'Europe, les ministres ont adopté quatre Résolutions :

•la première, sur le « Rôle de l'espace dans la réalisation des objectifs de l'Europe au niveau mondial », concerne les principaux aspects politiques et programmatiques de la session du Conseil,

•la deuxième établit le niveau de ressources qui doit couvrir les besoins des programmes de sciences spatiales et des activités de base de l'Agence sur la période 2009-2013,

•la troisième renouvelle la contribution des États membres de l'Agence aux coûts de fonctionnement du Centre spatial guyanais, port spatial de l'Europe en Guyane française (Amérique du Sud),

•la quatrième expose l'évolution future de l'Agence, couvrant la réforme de la gestion financière, les processus décisionnels, la politique industrielle et la politique d'approvisionnement, ainsi que la poursuite du développement de l'infrastructure des sites pour les besoins des programmes de l'ESA.

Décisions concernant les programmes et activités

Les décisions prises par les ministres concernent toute la gamme des programmes obligatoires et facultatifs de l'Agence, à savoir :

a)Activités obligatoires

-financement du niveau de ressources 2009-2013 couvrant le Programme scientifique et les activités de base.

b)Poursuite des programmes facultatifs en cours et lancement de nouveaux programmes

-souscription des programmes relatifs aux lanceurs, ce qui inclut le financement du Centre spatial guyanais, des programmes d'accompagnement de technologie Ariane-5 et Vega, du programme Ariane-5 Évolution et du Programme préparatoire des lanceurs futurs.

-souscription des activités d'observation de la Terre, y compris le deuxième volet du programme de composante spatiale GMES (Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité), le programme de développement de Meteosat Troisième Génération et une initiative novatrice sur le changement climatique visant la fourniture de variables climatiques essentielles.

-souscription des futurs programmes de vols habités, de microgravité et d'exploration humaine, y compris l'exploitation et l'évolution de la Station spatiale internationale (ISS), la recherche en sciences de la vie et en sciences physiques à bord de l'ISS, ainsi que les études de définition sur l'évolution d'un véhicule de transfert aller-retour.

-souscription des programmes d'exploration robotique (programme ExoMars et activités préparatoires de l'exploration robotique de Mars).

-souscription du Programme de recherche de pointe sur les systèmes de télécommunications (ARTES), l'accent étant mis sur les technologies, les applications et les démonstrations de mission, tout en incluant les travaux préparatoires d'un système européen de relais de données (EDRS), un système satellitaire de gestion du trafic aérien (Iris), la promotion des applications intégrées associant l'utilisation de systèmes satellitaires de télécommunications, d'observation de la Terre et de navigation à des systèmes terrestres d'information et de communication.

-souscription du programme européen pour l'évolution du GNSS (Système mondial de navigation par satellite) afin de poursuivre l'amélioration de Galileo.

-souscription du nouveau programme de Surveillance de l'espace (SSA) afin de fournir des informations contribuant à la protection des systèmes spatiaux européens contre les débris spatiaux et les effets néfastes de conditions météorologiques spatiales défavorables.

-souscription de la poursuite du GSTP (Programme général de technologie de soutien) afin de fournir en temps voulu les technologies nécessaires à une vaste gamme de nouveaux programmes spatiaux.

L'espace est un outil clé offrant aux décideurs européens les moyens de répondre à de grands défis tels que le changement climatique et la sécurité à l'échelle planétaire. Il joue un rôle majeur dans la croissance et l'emploi en Europe, fournit les technologies et services indispensables à la société de la connaissance, apporte un nouvel éclairage sur notre planète et sur l'Univers ; il renforce l'identité, la cohésion et la sécurité européennes, tout en suscitant une motivation favorable au développement du potentiel humain et en attirant les jeunes générations vers des carrières scientifiques et techniques.

S'appuyant sur les récentes réussites et réalisations de l'Europe spatiale, les ministres des États membres de l'ESA ont saisi l'occasion de cette réunion pour transformer l'élan politique actuel en nouveaux programmes axés sur la connaissance, les services et la compétitivité, et pour faire de l'ESA une agence spatiale à vocation globale, jouant un rôle irremplaçable au niveau mondial par sa contribution aux politiques globales.

Note aux rédactions

Pour davantage d'informations de référence sur les aspects programmatiques, voir le document ESA PR44/2008 à l'adresse : http://www.esa.int/esaCP/SEMUPQ4DHNF_index_0.html

Ou contacter

Franco Bonacina

Porte-parole du Directeur général et Chef du Bureau Relations avec les média

Département Communication et Connaissances

Tél : + 33 (0)1 53 69 72 99

Pour plus d’information:

ESA - Bureau des relations avec les médias
Tel: +33.(0)1.5369.7299
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

17


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.