ESA
19-avr-2014

Back to Index

English  |  German

N° 24–2008: Signature du contrat pour le satellite Sentinelle-2 de GMES

17 avril 2008

L'Agence spatiale européenne et Astrium ont signé aujourd'hui un contrat de 195 millions d'euros pour la fourniture du premier satellite d'observation de la Terre Sentinelle-2, qui procédera au suivi des terres émergées dans le cadre du programme européen GMES. En sa qualité de maître d'œuvre, Astrium sera responsable de la conception, du développement et de l'intégration du satellite d'imagerie optique multispectrale à haute résolution.

Le contrat a été signé aujourd'hui à Friedrichshafen par MM. Volker Liebig, Directeur des Programmes d'observation de la Terre de l'ESA, Evert Dudok, Président d'Astrium Satellites, et Uwe Minne, Directeur de l’Observation de la Terre et de la Science chez Astrium, en présence (à confirmer) d'un représentant de la Commission européenne et de M. Ulrich Kasparick, secrétaire d'État parlementaire auprès du ministère allemand des Transports, de la Construction et de l'Urbanisme.

M. Volker Liebig insiste sur l'importance majeure de cette mission pour l'Europe, rappelant que « ce satellite est un élément essentiel de GMES, qui permettra à l'Europe d'observer en continu les évolutions de son environnement ».

Le programme de Surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES), placé sous la conduite de la Commission européenne, vise à fournir des services liés à l'environnement et à la sécurité. Il constitue la réponse de l'Europe au besoin toujours plus pressant de mesures environnementales efficaces et sa contribution au Réseau mondial des systèmes d'observation de la Terre (GEOSS). L'ESA est chargée de mettre en œuvre la composante spatiale GMES (GSC), qui englobe un ensemble de missions d'observation de la Terre menées par l'ESA, certains États membres de l'ESA et de l'UE ainsi que d'autres partenaires. Les cinq familles de missions Sentinelles y occupent une place centrale.

Sentinelle-2 fournira des données capitales pour les services d'information destinés à l'UE et à ses États membres au titre de GMES. Les services assurés par ce satellite couvrent divers domaines concernant le changement climatique, le développement durable, les politiques environnementales, la protection civile européenne, la Politique agricole commune, l'aide au développement, les actions humanitaires ou encore la Politique étrangère et de sécurité commune. Sentinelle-2 permettra l'élaboration de produits opérationnels tels que des cartes du couvert terrestre, de l'occupation des sols et de leur évolution et des cartes de variables géophysiques. L'objectif de la mission est de parvenir à une couverture systématique des terres émergées aux latitudes comprises entre -56° et +83°, de manière à fournir des images de l'Europe sans nébulosité tous les 15 à 30 jours .

Sentinelle-2 couvre une bande d'observation de 290 km avec une résolution spatiale de 10-20 m au moyen d'un instrument à 13 canaux spectraux optiques (du visible et proche infrarouge jusqu'à l'infrarouge de courte longueur d'onde) et assurera la continuité des observations SPOT et Landsat en offrant des données améliorées. La mission présentera de meilleures performances en termes de fréquence de passage, de largeur de fauchée, de zone de couverture, de bandes spectrales, d'étalonnage et de qualité d'image. Ces caractéristiques lui permettront de satisfaire efficacement les besoins des services opérationnels terrestres et d'urgence s'inscrivant dans GMES.

L'ESA a conduit la phase de définition de Sentinelle-2 en 2005-2006. La phase de mise en œuvre a débuté en octobre 2007. Le lancement du premier satellite Sentinelle-2 est prévu en 2012. Le consortium industriel mené par Astrium GmbH (maître d'œuvre de la plate-forme et du satellite) comprend les partenaires majeurs suivants : Astrium SAS, responsable de l'instrument de charge utile et des activités de soutien système ; BOOSTEC (F), qui doit fournir le télescope à trois miroirs en carbure de silicium ; CASA (E), chargé des travaux structurels et thermiques relatifs au satellite ; Jena-Optronik (D), en charge de l'architecture électrique de l'instrument, y compris le traitement du signal vidéo et la compression des données ; Sener (E), auquel a été confié le mécanisme d'étalonnage et d'obturation.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

François Spoto

Chef du projet Sentinelle-2 de GMES

Direction des Programmes d’observation de la Terre

Tél. :+31.71.565.4509

1)L'exploitation simultanée de deux satellites est nécessaire pour garantir une fréquence de passage élevée et une bonne disponibilité. Un tel scénario de mission permettrait d'améliorer le rapport coût-efficacité et de réduire les risques.

Pour plus d’information:

ESA - Service des Relations avec les médias
Tel: +33 (0)1 5369 7299
Fax: +33 (0)1 5369 7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

36


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.