ESA

Back to Index

English  |  German

N° 64–2001: Un bolide spatial solaire sur la grille de départ

9 novembre 2001

Le 18 novembre prochain, 43 voitures de course se bousculeront sur la ligne de départ du 6e World Solar Challenge à Darwin, en Australie. Parmi les concurrents, un engin astucieux, construit par des étudiants, qui bénéficie des avancées de la technologie spatiale fournies par l’Agence spatiale européenne. L’équipe Alpha Centauri et leur bolide Nuna se classent d’ores et déjà dans le rang des favoris.

Contrairement aux courses de Formule 1, ce démarrage devrait produire peu de nuisances sonores et de fumée, puisque les voitures carburent à l’énergie solaire. L’objectif du World Solar Challenge est de motiver l’exploitation de l’énergie solaire par la recherche et le développement, afin de répondre à nos futurs besoins de transport. La course s’étend sur 3010 km entre Darwin, au nord et Adélaïde, situé dans le sud de l’Australie, distance que l’équipe Alpha Centauri espère couvrir en un temps record de quatre jours seulement.

L’engin au profil aérodynamique est l’œuvre de huit étudiants néerlandais des universités de Delft et d’Amsterdam. Sa construction s’appuie sur certaines avancées en matière de technologie de l’espace offertes à l’équipe par la voie du programme de transfert technologique de l’Agence spatiale européenne. Grâce à ces renseignements technologiques, la vitesse supérieure de la voiture dépasse les 160 km par heure.

Le revêtement optimisé de manière aérodynamique se compose de plastique de l’ère spatiale afin de garantir la légèreté et la résistance du matériau. La structure de base comporte des fibres de carbone, renforcées par du Kevlar, matériau utilisé de nos jours dans les satellites, mais également pour les équipements de haute performance, tels que les gilets pare-balles.

Le revêtement est recouvert des meilleures cellules solaires d’arséniure de gallium à jonction double et triple et mises au point pour les satellites. Ces cellules possèdent un rendement d’environ 24 pour cent. L’Agence spatiale européenne les testera dans l’espace en décembre 2002, lors du lancement vers la lune de la mission de démonstration technologique SMART-1.

Nuna est également équipé de convertisseurs optimaux d’énergie / Maximum Power Point Trackers, petits dispositifs permettant d’assurer un équilibre parfait entre l’alimentation fournie par la batterie et celles des cellules solaires, même dans des conditions moins favorables, à l’ombre, par exemple, ou par temps nuageux. De nombreux satellites sont dotés de ces dispositifs, parmi lesquels citons la mission Rosetta de l’Agence spatiale européenne en route vers la comète Wirtanen.

Sur le flanc de la voiture, notons une petite bande de cellules solaires bien particulières, mais pour des raisons différentes. En effet, le dispositif de communication de l’engin est alimenté par des cellules qui proviennent du télescope spatial Hubble de la NASA et de l’Agence spatiale européenne. Ces cellules faisaient partie d’un grand panneau solaire, récupéré par l’astronaute de l’Agence spatiale européenne Claude Nicollier et ramené sur Terre en 1993 par la navette spatiale américaine. L’équipe Alpha Centauri a reçu ce cadeau pour en faire une mascotte spéciale.

“Si Nuna gagne la course, ce sera en partie grâce à l’utilisation de la technologie spatiale,” explique Ramon Martinez, étudiant en génie mécanique à l’université technique de Delft et leader de l’équipe Alpha Centauri. Toutefois, je soulignerais avant tout le travail acharné et la persévérance d’un groupe d’étudiants ayant réalisé un rêve !”

Pour atteindre cet objectif, l’équipe a rassemblé un front de supporters impressionnant. L’Agence spatiale européenne leur a procuré non seulement une aide sur le plan de l’ingénierie, par le truchement de son programme de transfert technologique, mais également une aide générale, grâce au bureau de formation dirigé par l’ancien astronaute de l'ESA, Wubbo Ockels, également conseiller de l’équipe. L’entreprise néerlandaise de distribution d’énergie Nuon est leur sponsor principal et l’association des producteurs de plastique APME, ainsi que l’université technique de Delft, soutiennent également l’équipe avec enthousiasme.

Après cette mission, une grande tournée est prévue afin de visiter des écoles situées dans les états membres de l’Agence spatiale européenne. Ce programme éducatif mettra l’accent sur l’importance des technologies de l’espace afin de créer un monde plus durable et montrera de manière tangible comment les rêves de jeunes gens peuvent se concrétiser.

Veuillez noter que le World Solar Challenge proposera quotidiennement des images télévisées aux diffuseurs en Australie. Pour plus de détails, contactez M. Mike Drewer, dont les coordonnées sont reprises ci-dessous.

Pour lire les dernières nouvelles concernant la course et en savoir plus sur l’Agence spatiale européenne, allez à : http://www.esa.int

Pour plus de détails, veuillez contacter :

World Solar Challenge : (informations de presse)
M. Mike Drewer ou Melle Kate Martin
e-mail : mdrewer@webershandwick.com or kmartin@webershandwick.com téléphone +61 8 8363 3088
fax + 61 8 8362 2256
http://www.wsc.org.au/

Equipe Alpha Centauri:
Melle Rosalie Puiman
e-mail : rosalie.puiman@student.uva.nl
Téléphone + 61 4 38207282
http://www.alpha-centauri.nl

Programme de transfert technologique de l’Agence spatiale européenne
M. Pierre Brisson
téléphone + 31 71 565 4929
e-mail : pierre.brisson@esa.int
http://www.esa.int/technology/

Bureau de formation de l’Agence spatiale européenne
M. Wubbo Ockels
Téléphone : + 31 71 565 5456
e-mail : corinne.flandy@esa.int
http://www.estec.esa.nl/outreach/


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

16


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.