ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 29–2011: Un lanceur Soyouz, deux satellites Galileo, trois succès pour l'Europe

21 octobre 2011

Les deux premiers satellites destinés au système mondial de navigation Galileo, conçu par l'Europe, ont été mis en orbite par le premier lanceur russe Soyouz à décoller du Port spatial européen en Guyane pour une mission historique.

Pour son vol inaugural VS01, conduit par Arianespace, Soyouz a décollé du nouvel ensemble de lancement en Guyane le 21 octobre à 10 h 30 GMT (12 h 30 heure de Paris).

Tous les étages de Soyouz ont parfaitement fonctionné et l'étage supérieur Frégate-MT a largué les satellites Galileo sur l'orbite finale à 23 222 km d'altitude, 3 heures et 49 minutes après le décollage.

" Ce lancement est lourd de sens pour l'Europe : nous avons mis en orbite les deux premiers satellites du système Galileo, qui permettra à notre continent de tenir un rôle au niveau mondial dans le domaine stratégique, riche en perspectives économiques, de la navigation par satellite ", a déclaré Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA.

" De plus, ce premier lancement historique de Galileo, système véritablement européen, a été réalisé par la légendaire fusée russe qui a envoyé dans l'espace Spoutnik et Iouri Gagarine et qui va désormais également décoller du Port spatial de l'Europe. "

" Il s'agit donc d'un double événement historique, qui illustre bien les avancées de la coopération : entre l'ESA et la Russie d'une part, avec une contribution de la France d'une importance capitale, mais aussi entre l'ESA et l'Union européenne dans le cadre d'une initiative commune. "

" Ce lancement consolide le rôle central de l'Europe dans la coopération spatiale internationale. "

"Cet événement, nous le devons à l'esprit visionnaire et à l'engagement des Etats membres de l'ESA. "

Il s'agissait également du premier Soyouz à être lancé d'un autre site que Baïkonour au Kazakhstan ou Plessetsk en Russie.

Un nouveau site a été créé pour Soyouz en Guyane. Exploité par Arianespace, il a pour vocation de renforcer la flexibilité et la compétitivité de la famille des lanceurs européens.

Soyouz est un lanceur de taille moyenne qui vient compléter la famille ESA : Ariane 5 pour les grandes charges utiles et le nouveau lanceur Vega, dont le vol inaugural est prévu en 2012 et qui emportera les petits satellites.

Le lancement en Guyane, à proximité de l'équateur, offre au lanceur européen Soyouz des performances accrues : il peut mettre jusqu'à 3 t sur l'"orbite de transfert géostationnaire" qu'exigent nombre de satellites commerciaux de télécommunications, alors que Baïkonour n'autorise qu'une charge utile de 1,7 t.

Les deux satellites Galileo lancés par Soyouz font partie de la phase de validation en orbite (IOV) qui a pour objet de tester de façon approfondie les segments spatial, sol et utilisateurs du système Galileo.

Les satellites sont maintenant sous le contrôle d'une équipe mixte réunissant du personnel de l'ESA et de l'Agence spatiale française CNES à Toulouse. Après cette phase initiale, ils seront confiés à SpaceOpal, une coentreprise fondée par le Centre aérospatial allemand DLR et la société italienne Telespazio, qui les soumettra à une période d'essais de 90 jours avant la recette pour la phase IOV.

Le lancement des deux prochains satellites du quatuor IOV de Galileo est prévu pour l'été 2012.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

ESA - Bureau des Relations avec les médias
Département Communication
Tél. : + 33 1 53 69 72 99
Télécopie : + 33 1 53 69 76 90
Adresse électronique : media@esa.int


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

17


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.