ESA

Back to Index

English  |  German

N° 38–2014: Retour sur Terre de l’astronaute de l’ESA Alexander Gerst

9 novembre 2014

L’astronaute de l’ESA Alexander Gerst, le commandant russe Maxim Suraev et l’astronaute de la NASA Reid Wiseman sont rentrés sur Terre aujourd’hui, à 03H58 TU (04h58 heure de Paris), après avoir atterri dans la steppe kazakhe, dans le même véhicule TMA-13M que celui qui les avait amenées à bord de la Station spatiale internationale le 28 mai dernier.

Alexander est désormais en route vers le Centre des astronautes européens (EAC) à Cologne (Allemagne), camp de base de tous les astronautes de l’ESA. L’équipe médicale de l’ESA va surveiller comment il se réadapte à la gravité après avoir passé plus de cinq mois en impesanteur.

Les médias sont invités à assister, le 13 novembre à l’EAC, à sa première apparition en public depuis son retour. A cette occasion, Alexander rendra lui-même compte de sa mission et expliquera les activités scientifiques qu’il a conduites dans l’espace.

En effet, il a réalisé plus de 50 expériences au cours de son vol en apesanteur, alors que l’ISS décrivait des orbites autour de la Terre à environ 400 km d’altitude. Dans tout juste deux semaines, c’est l’astronaute de l’ESA Samantha Cristoforetti qui prendra le relai : elle poursuivra un grand nombre de ces expériences et en entamera de nouvelles au cours de sa mission baptisée « Futura ».

Les points marquants de la mission « Blue Dot » d’Alexander ont notamment été l’installation d’un four à lévitation de l’ESA capable de refroidir du métal fondu en apesanteur, une sortie dans l’espace destinée à entretenir et à améliorer les capacités de l’ISS, ainsi que l’amarrage du dernier véhicule de transfert automatique (ATV) européen, à ce jour le plus grand ravitailleur de la Station.

Un large éventail de photos de la mission « Blue Dot », prises pour la plupart par Alexander lui-même, est disponible sur la page Flickr suivante : http://www.flickr.com/photos/astro_alex

La conférence de presse qui se tiendra au Centre des astronautes européens débutera à 11h00 TU et durera une heure. Les intervenants seront les suivants :

–     la secrétaire d’état allemande auprès du ministre de l’Économie et de l’Énergie, Brigitte Zypries,

–     l’astronaute de l’ESA, Alexander Gerst,

–     le Directeur général des Vols habités et des opérations, ancien astronaute de l’ESA, Thomas Reiter,

–     le Président du directoire du Centre aérospatial allemand (DLR), Johann Dietrich Wörner,

–     le Directeur général de l’ESA, Jean-Jacques Dordain.

Le responsable du Centre des astronautes européens et astronaute de l’ESA Frank De Winne, ainsi que Johann Wörner, Thomas Reiter et des spécialistes de l’ESA seront disponibles pour des interviews. Pour des raisons opérationnelles, Alexander Gerst ne donnera pas d’interview.

Les représentants des médias peuvent s’inscrire à cet événement via le lien suivant : http://www.amiando.com/AlexanderGerst.html

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à gérer le développement des capacités spatiales de l’Europe et à faire en sorte que les investissements dans l’espace bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Dix-huit d’entre eux sont également membres de l’Union européenne (UE). Deux autres États membres de cette dernière, la Hongrie et l’Estonie, devraient eux aussi adhérer prochainement à l’ESA.

L’ESA a signé des accords de coopération avec six autres États membres de l’UE. Le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

L’ESA coopère également avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol dont l’Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, elle développe et lance des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, elle envoie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et elle mène en coopération des projets d’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour plus d’information:

ESA – Bureau Relations avec les médias
Email: media@esa.int
Tel: +33 1 53 69 72 99



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

153


Copyright 2000 - 2019 © European Space Agency. All rights reserved.