A moins de vingt semaines du départ: fin des derniers examens théoriques pour l'astronaute belge de l'ESA Frank De Winne

Frank De Winne works with MSG
Frank De Winne can now apply himself to final preparations for his October mission
5 juin 2002

Dans le cadre de son entraînement pour son vol spatial en octobre prochain, l'astronaute de l'ESA Frank de Winne a franchi une étape importante. A moins de vingt semaines du départ, il a réussi ses derniers examens théoriques sur les systèmes des vaisseaux russes Soyouz et la station spatiale internationale (ISS). Il peut à présent se consacrer à la préparation approfondie de sa mission et aux expériences scientifiques qu'il va exécuter lors de la mission Odissea à bord de la station.

"J'ai eu mes derniers examens théoriques sur le Soyouz-TMA, le Soyouz-TM et l'ISS", confie Frank De Winne avec une certaine fierté. Le Soyouz-TMA constitue la version la plus récente du vaisseau spatial russe. A la fin du mois d'octobre, il prendra place à bord pour son lancement du cosmodrome de Baikonour dans le Kazakhstan et pour son vol vers la station spatiale internationale. Comparé au modèle précédent qu'était le Soyouz-TM, le prochain Soyouz TMA est équipé avec de nouveaux panneaux de contrôle, des ordinateurs plus puissants, des logiciels plus performants. De nouvelles procédures sont mises en oeuvre.

Frank De Winne
Final theoretical exams for Frank De Winne

Comment se passe une journée type d'un astronaute européen durant son entraînement à la Cité des Etoiles, près de Moscou ? "Elle consiste en quatre heures dans le simulateur, deux heures de théorie et encore deux heures d'exercices sportifs ou de préparation sur le matériel." Ce peut être un encouragement pour les étudiants: même pour les explorateurs du ciel, passer des examens reste l'épreuve la plus dure. "S'entraîner dans les simulateurs sont des exercices physiques durs à supporter, mais je trouve cela par ailleurs très agréable."

Pour les cinq mois à venir, le plan de travail du cosmonaute De Winne est bien rempli. Au début de juin, il était à l'ESTEC à Noordwijk (Pays-Bas) pour s'initier spécialement à l'emploi de la "boîte à gants" MSG (Microscience Glove Box). Il s'agit d'une enceinte fermée d'une capacité de 225 litres, qu'on peut assez bien comparer à une couveuse pour enfants nés prématurément. Dans cette enceinte, un astronaute peut manipuler, en toute sécurité et avec efficacité, des expériences de science des matériaux, de biologie et de chimie. Le 6 juin, il a révélé lors d’une rencontre avec les médias le nom (OdISSea) et le logo de sa mission.

A partir de juillet, Frank De Winne va poursuivre son entraînement pratique sur le vaisseau Soyouz et la station. Il viendra en Belgique pour continuer l'apprentissage des expériences scientifiques. En août, il se rendra au Johnson Space Center de la NASA, à Houston (Texas), pour compléter son entraînement.

Frank De Winne works with MSG
Frank De Winne works with the Microgravity Science Glovebox (MSG)

Entretemps, Frank De Winne a eu des contacts pour le programme ARISS (Amateur Radio on the International Space Station): "J'ai commencé à m'exercer comme radio amateur. J'ai bien une licence, mais dans la pratique, c'est tout à fait neuf pour moi. Au cours de la mission Odissea à bord de la station spatiale internationale, nous aurons des sessions pour entrer en liaison avec des élèves dans les écoles de Flandre et de Wallonie." ARISS est une initiative lancée en 1996 par les radio amateurs aux Etats-Unis, en Russie, au Japon, en Europe et au Canada, qui sont les partenaires dans le programme ISS. Il s'agit de la suite logique des contacts réussis par des radio-amateurs avec des cosmonautes dans la précédente station Mir et avec des astronautes à bord de la navette spatiale. Plusieurs astronautes dans l'ISS ont une licence de radio-amateur. L'activité ARISS est une superbe et intéressante occasion pour des jeunes de s'impliquer dans la technologie des télécommunications.

Est-ce que l'air de la Belgique ne manque pas à Frank De Winne qui se trouve à Moscou loin de sa famille ? "C'est toujours pour moi très amusant d'avoir un contact avec la Belgique. Mais je peux m'exprimer en néerlandais à la Cité des Etoiles, maintenant que mon collègue André Kuipers des Pays-Bas y est arrivé pour l'entraînement en vue de son vol spatial. Nous avons beaucoup de sympathie l'un vis-à-vis de l'autre."

Franck De Winne training
Frank De Winne during training on the Soyuz simulator at Star City

Il a reçu la visite des astronautes américains Kenneth Bowersox et Donald Thomas qui forment avec le cosmonaute russe Nikolaï Boudarine l'équipage de la sixième expédition de longue durée à bord de l'ISS. A bord de la navette Endeavour, ce trio partira vers la station au début d'octobre. Ils seront là-haut pour accueillir comme hôte Frank De Winne. "Don sait faire une excellente cuisine mexicaine", révèle l'astronaute belge de l'ESA. "Reste à voir si son talent pourra être mis à profit au cours du séjour dans l'ISS."

A partir de juillet, Frank De Winne fera régulièrement part au public de ses impressions et de l'évolution de son entraînement jusqu'à sa mission sur orbite. Un site sur le Portal ESA sera spécialement consacré à son journal de bord.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.