Frank de Winne : à l’aise avant son envol

Frank De Winne est apparu très détendu
29 octobre 2002

La Commission d’Etat russe, présidée par Nikolaï Moysseïev, le Directeur Général adjoint de Rosaviakosmos, a donné son feu vert à la mission Odissea. Dans les deux heures qui ont suivi, l’équipage – Serguey Zalioutine, Youri Lonchakov et Frank De Winne, plus Alexandre Lazoutkine (cosmonaute de rechange) - a rencontré les médias. Frank De Winne est apparu très détendu, levant à maintes reprises le pouce en l’air pour indiquer qu’il était confiant.

The Odissea mission crew during the Press Conference
L'équipage de la mission Odissea

Il a précisé que le respect des traditions qui précédent l’envol à Baikonour comme le bon esprit de camaraderie le mettaient à l’aise avant son départ.. Concernant ces traditions, il s’est borné à souligner l’importance des traditions dans la Russie spatiale et qu’il avait à les respecter. Il n’a pas voulu en dire plus sur ces traditions, parlant seulement des visites dans la petite isba où Youri Gagarine, le cosmonaute n°1 a passé la nuit avant son lancement le 12 avril 1961, et dans le musée du cosmodrome de Baikonour.

Sergei Zaletin and Frank De Winne during the State commission fo
Sergei Zaletin et Frank De Winne durant la Commission d'Etat

Au cours de cette conférence de presse, Frank De Winne a honoré une tradition inaugurée par l’ESA lors du vol de Claudie Haigneré en octobre 2001 : la remise aux autres membres de l’équipage de « matriochka », ces poupées qui s’emboitent l’une dans l’autre. Originalité : les poupées offertes portaient le visage de chaque membre de l’équipage. L’astronaute belge de l’ESA a noté qu’il avait beaucoup de mots d’encouragement d’amis en Belgique.

Odissea mision crew showing their spacesuits
L'équipage de la mission Odissea

Les opérations de préparation du lanceur et du vaisseau Soyouz TMA-1 se déroulent normalement sur le complexe de lancements n°1 qui a servi aux « premières » du Spoutnik (octobre 1957) et du premier vol spatial habité (avril 1961). Les équipes scientifiques qui doivent placer à bord des échantillons pour les expériences dans l’International Space Station ont effectué leur travail dans de bonnes conditions. Il s’agissait de PROMISS (crystallisation de protéines dans le Microgravity Science Glovebox), Aquarius (biologie cellulaire), Message (microorganismes), Nanoslab (physique des matériaux). Tout est enfin prêt pour avoir un lancement à la date du 30 octobre et un arrimage avec la station le 1er novembre.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.