Jeudi 24 juillet: Le Laboratoire Hydro

Hydro Lab training
Le Laboratoire Hydro
24 juillet 2002

Aujourd'hui, j'ai passé une très intéressante journée. Le matin, nous nous sommes entraînés dans le Laboratoire Hydro qui sert normalement à se familiariser aux sorties dans l'espace. Il s'agit d'une piscine très profonde, dans laquelle des maquettes en grandeur réelle de la station spatiale peuvent être plongés. Une fois qu'ils ont endossé le scaphandre, les cosmonautes peuvent exécuter certaines tâches dans des conditions proches de la microgravité. C'est une répétition bien pratique de ce qu'ils ont à réaliser pour de bon dans le milieu spatial.

Hydro Lab training
L'exercice pratique d'un sauvetage par hélicoptère

Mon entraînement est néanmoins différent. Nous avions à répéter l'exercice pratique d'un sauvetage par hélicoptère. Au cas où le Soyouz se pose dans une région inhospitalière, voire en pleine mer, l'équipage est ramené par hélicoptère. Il n'est pas toujours possible d'amener le team de récupération jusque sur le site d'atterrissage, si bien que les membres de l'équipage du Soyouz doivent être capables de s'accrocher au câble pour être hissés en toute sécurité. On espère que rien de semblable n'arrivera mais il faut juste montrer que l'équipage est entraîné à le faire éventuellement.

A présent, les premiers préparatifs du planning au jour le jour des activités à bord de la station spatiale sont également en cours. Les tâches générales ont été discutées ainsi que le timing du programme quotidien. Tout ceci fait que vous vous rendez compte que la mission va se passer dans moins de trois mois.

Soyuz simulator training
Training in the Soyuz simulator

En cette fin de semaine, nous avons également terminé une première tranche de tests médicaux. Afin d'interpréter les données qui seront collectées au cours de la mission Odissea, des tests identiques doivent être réalisés pendant les mois qui précèdent le vol. Leurs résultats vont aider les médecins et les chercheurs à mieux comprendre l'influence du vol spatial sur le corps humain. Ainsi, l'un des tests va analyser l'effet de l'impesanteur sur le nombre de cellules virales dans le sang. C'est un phénomène qui peut par ailleurs affecter le système immunitaire du cosmonaute.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.