L'avenir dans l'espace

On dit de la recherche spatiale et aux missions habitées dans l'espace qu'elles sont particulièrement très coûteuses. A-t-on raison de se poser des questions à leur sujet ?
Oui, je pense qu'on a raison. D'ailleurs, le programme des vols habités dans l'espace ne peut pas se reposer sur ses lauriers avec des propos comme "c'est intéressant pour le grand public" ou "c'est si important qu'il faut le préserver". Nous devrions être capables de montrer des résultats. Dans ce but, nous devons faire un effort considérable et je pense que l'ISS constitue un pas important dans cette voie. Quand l'ISS sera terminée dans quelques années, nous aurons accès à un grand nombre de laboratoires dans l'espace, où nous pourrons faire de la recherche appliquée et pas seulement de la recherche fondamentale. A la fin, la station nous permettra d'effectuer des activités industrielles et de réaliser des produits commerciaux. Cette voie nous fera découvrir des résultats réels de la recherche avec les vols spatiaux habités. Par ailleurs, je pense aussi que c'est dans la nature humaine de garder au loin sur l'horizon. D'abord, nous avons quitté la place où nous vivions, puis nous avons traversé les océans et, le cas échéant, nous avons commencé à voler. Maintenant, nous avons atteint la dimension de l'espace. Serions-nous effrayés pour faire le pas suivant et poursuivre l'exploration du système solaire ? C'est ce que les programmes habités dans l'espace doivent faire, je pense.

Quelles perspectives voyez-vous au programme européen de vols spatiaux habités ?
Pour le moment, le programme européen de vols spatiaux habités concerne principalement la Station spatiale internationale. Mais je crois que nous devrons être plus ambitieux. Ce n'est que mon opinion personnelle. Nous devrions être capables d'aller plus de l'avant dans le futur que nous le faisons à bord de l'ISS. Nous sommes déjà un partenaire à part entière, mais nous pouvons être un partenaire plus important et influent. Je pense aussi que l'Europe a la capacité de lancer un vaisseau spatial de façon autonome. Une chose que nous ne sommes pas capables de le faire maintenant.

D'après vous, quelle sera l'évolution de l'astronautique après l'ISS ?
D'une part, on pense à des améliorations sur la Station spatiale internationale. Un certain nombre de problèmes deviennent clairs maintenant, comme la capacité fort limitée d'envoyer au sol les données qui résultent des expériences à bord. Les nouveaux systèmes sont conçus pour la transmission des données à de plus hauts débits D'autre part, la station spatiale peut être un tremplin vers d'autres corps du système solaire. Nous pouvons tester les nouveaux systèmes de support-vie à bord, qui serviront à construire les éléments des vaisseaux qui iront explorer le système solaire.

Y a-t-il vraiment une volonté politique pour une mission vers Mars ?
Pas à brève échéance. D'abord l'infrastructure de la Station spatiale internationale n'est pas achevée. Mais plus tard, je pense qu'une volonté politique se manifestera pour aller de l'avant.

Last update: 31 octobre 2002

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.