La Station Spatiale Internationale

L'ISS est présentée comme un tremplin vers la construction d'une future base lunaire ?
Il y a un certain nombre de discussions à ce sujet. Sans aucun doute, l'ISS va être un tremplin pour la poursuite de l'exploration de l'espace. Je pense que tout qui travaille dans le monde de l'espace est convaincu que l'ISS ne signifie pas une fin. Plusieurs pistes, différentes approches sont à l'étude : une base lunaire, une mission habitée vers mars. Non, l'ISS, ce n'est pas une voie sans issue.

De quelle manière la Belgique participe-t-elle au programme ISS ?
Via l'ESA, la Belgique a une participation plutôt importante, surtout pour le développement de nouvelles technologies. Par exemple, il y a le project du Crew Return Vehicle (CRV) La Belgique a fait un effort significatif pour le programme X-38 qui devrait préparer le CRV. Puis il y a la science. Alors que la Belgique n'est qu'un petit Etat membre de l'ESA, elle contribue à raison de 10 % pour l'équipement scientifique à bord du laboratoire européen Columbus qui sera amarré à l'ISS en 2004-2005. La Belgique fait vraiment un effort considérable.

Voyez-vous une certaine rivalité entre les pays qui participent ?
Non, il n'y a pas de rivalité. Mais, évidemment, il y a des différences dans le domaine technologique, pour les opérations et au plus haut niveau politique: quels doivent être nos objectifs ? L'un des plus grands défis et c'est aussi l'un des avantages de la station spatiale est de pouvoir dépasser ces différences. Il n'y a donc pas de rivalité mais un défi à résoudre les problèmes qui se posent. Jusqu'à présent, nous avons fait du beau travail

Last update: 31 octobre 2002

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.