Back to Index English German
Agency

N° 27–2018: Appel aux médias : la session intermédiaire du Conseil de l’ESA au niveau ministériel va se tenir à Madrid

20 October 2018

Les ministres des États membres de l’ESA chargés des affaires spatiales se réuniront le 25 octobre 2018 au Centre européen d’Astronomie spatiale (ESAC) à Villanueva de la Cañada, Madrid (Espagne), à l’occasion de la session intermédiaire du Conseil au niveau ministériel (IMM 2018).

Cette réunion constitue une étape majeure avant la prochaine session du Conseil de l’ESA au niveau ministériel qui aura lieu en novembre 2019 (Space19+). Le Conseil donnera des orientations au Directeur général de l’Agence en fonction desquelles celui-ci pourra élaborer ses propositions en ce qui concerne les différents programmes et activités à soumettre pour décision lors de la session Space19+ ; le Conseil donnera également au Directeur général le mandat d’instaurer des relations adéquates entre l’ESA et l’UE en négociant avec cette dernière une convention financière de partenariat-cadre.

 

L’IMM 2018 est une session à participation restreinte. Les médias présents auront accès au Centre de presse et une conférence de presse aura lieu à l’issue de la réunion.

Programme (provisoire) des manifestations destinées à la presse (horaires donnés en heure de Paris)

 

Jeudi 25 octobre

Lieu : ESAC, Camino Bajo del Castillo, s/n., Urb. Villafranca del Castillo, 28692 Villanueva de la Cañada, Madrid

http://www.esa.int/About_Us/ESAC/Getting_to_ESAC

 

9h30

Ouverture du Centre de presse

Bâtiment U

 

12h00
Photo de groupe officielle des ministres (réservée aux photographes professionnels)

 

16h15

Compte-rendu présenté par le Président de l’IMM 2018 et le Directeur général de l’ESA

Bâtiment D, salle principale

 

18h00

Fermeture du Centre de presse

Les demandes d’entretiens doivent être adressées au Bureau Relations avec les médias de l’ESA, au Centre de presse.

Accréditation

Les représentants des médias qui souhaitent assister à cet événement doivent demander une accréditation avant le 23 octobre. Les badges personnels d’accès seront délivrés sur présentation d’une accréditation de presse.

Il faudra présenter à l’accueil le passeport ou la carte d’identité nationale enregistré sur le formulaire d’accréditation. Aucun autre moyen d’identification ne sera accepté.

Pour obtenir une accréditation, veuillez remplir le formulaire disponible à l’adresse suivante :

https://myconvento.com/public/event_register/index/2513922

Veuillez noter que l’ESA ne s’occupera pas des modalités d’hébergement des représentants des médias.

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec six autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int