Back to Index English German
Agency

N° 3–2019: Appel aux médias: prendre le pouls de notre planète depuis l’espace

16 April 2019

L’ESA invite les représentants des médias à prendre part au symposium Living Planet (planète vivante), la plus grande conférence au monde sur le sujet de l’observation de la Terre, afin d’entendre directement de la bouche des scientifiques les récentes découvertes relatives à l’environnement ainsi que les tous derniers faits avérés à propos du changement climatique. Ne ratez pas cette opportunité exceptionnelle !

L’événement se tiendra du 13 au 17 mai au Centre de convention de Milan, en Italie. C’est une occasion unique de s’entretenir avec certains des plus éminents scientifiques dans le domaine des sciences de la Terre, et d’apprendre comment les satellites à la pointe de la technologie et les techniques novatrices de mesure depuis l’espace prennent le pouls de notre planète.

La semaine regorge de sessions plénières et de discussions sur le thème de l’observation de la Terre depuis l’espace. Les participants se verront présenter les derniers résultats des recherches menées sur différents aspects de notre planète, de la fonte des glaces à la désertification en passant par le réchauffement des océans, mais aussi sur les effets des activités humaines sur les processus naturels de la Terre.

L’accent sera mis sur l’aspect critique des informations qui proviennent de l’espace pour les instances internationales qui évaluent le changement climatique et implémentent des stratégies pour adresser les problèmes de société, par exemple la pollution de l’air, la sécurité alimentaire, l’élévation du niveau de la mer et la gestion des catastrophes.

Si les nouvelles technologies spatiales et les découvertes scientifiques seront au cœur de l’événement, l’accent sera également mis sur la manière dont l’observation de la Terre est de plus en plus utilisée afin d’améliorer la vie quotidienne, particulièrement au travers du programme européen Copernicus. Pour citer quelques exemples, l’agriculture de précision, la sécurité des opérations maritimes, les prévisions météorologiques et l’urbanisme s’appuient tous sur des données collectées depuis l’espace.

Les nouvelles technologies satellitaires, la chaîne de bout en bout qui fournit des informations à valeur ajoutée à une variété d'utilisateurs ou encore les technologies émergentes, comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine, créent également de nouvelles opportunités économiques.

Une zone sera en outre dédiée aux écoliers du primaire et du secondaire, où ils pourront procéder à des expériences, comme mesurer la pollution de l’air, ou en apprendre plus sur la planète et le changement climatique.

Programme

Lundi 13 mai

09:30–11:50:       Séance d’ouverture, avec des allocutions de ministres italiens, de hauts représentants de l’ESA, du programme européen Copernicus et d’Eumetsat, ainsi que des discussions avec des conseillers scientifiques, et des officiels de la recherche et de l’innovation de l’Union Européenne.

12:00–13:00:      Conférence de presse

Du lundi 13 mai au vendredi 17 mai

Après la séance d’ouverture, des sessions organisées en parallèle toute la semaine vont couvrir tous les aspects de l’observation de la Terre, et notamment la surveillance des gaz à effet de serre, le changement climatique, la météorologie spatiale, la santé des forêts, l’espace et les objectifs de développement durable des Nations Unies, la coopération internationale, les applications commerciales, le New Space et les objectifs futurs.

Il y aura par exemple lundi après-midi des sessions sur la biodiversité, mardi sur la pollution de l’air et les courants océaniques, mercredi sur l’agriculture et les eaux côtières, jeudi sur les risques naturels et vendredi sur les opportunités commerciales.

Plusieurs sujets, parmi lesquels la cryosphère et les océans, seront évoqués tout au long de la semaine dans des pièces dédiées.

Le programme complet est disponible sur le site internet du symposium Living Planet.

Accréditation des journalistes

Les représentants des médias peuvent s’inscrire en complétant le formulaire d’accréditation au lien ci-dessous et en indiquant les jours qui les intéressent. Il est nécessaire de créer un compte avant de pouvoir s’inscrire.

https://lps19.esa.int/NikalWebsitePortal/living-planet-symposium-2019/lps19/ExtraContent/ContentSubPage?page=9&subPage=1

Lieu

Symposium Living Planet 2019
MiCo - Milano Congressi
Piazzale Carlo Magno, 1 – 20149 Milan – Italie

Pour plus d’information, merci de contacter:

ESA – Bureau Relations avec les médias
Tel: +39 06 941801
Email: media@esa.int

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Vingt d’entre eux sont États membres de l’Union Européenne.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol qui permettent à l’Europe de jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int