Back to Index English German
Enabling & Support

N° 17–2018: L’ESA lance un appel à idées sur le transport spatial du futur

16 July 2018

Imaginez à quoi ressembleront demain les services de transport dans, vers ou depuis l’espace : tel est le thème de l’appel à idées que vient de lancer l’Agence spatiale européenne, ESA.

« Notre secteur est en pleine mutation, et en tant qu’agence spatiale, cela nous force à anticiper. Le moment est venu pour l’ESA de se tourner vers les citoyens de ses États membres afin de recueillir leurs idées et de les associer à la grande aventure européenne du transport spatial », a déclaré Jan Wörner, Directeur général de l’ESA.

Cet appel à idées fait partie des initiatives de l’Agence pour encourager l’innovation ouverte en s’adressant aux particuliers et aux entreprises du spatial ou d’autres secteurs, l’objectif étant de donner à l’Europe les moyens de relever les défis à venir et de saisir de nouvelles opportunités.

Entreprises appartenant ou non au secteur spatial, start-up, universités et centres de recherche sont invités à soumettre des propositions de projets axés sur des services privés et des solutions commercialement viables qui complèteront les activités et programmes actuels de l’ESA dans le domaine du transport spatial.

L’existence de nouveaux services de transport spatial d’un coût abordable créera de nouvelles opportunités commerciales, qui à leur tour profiteront au secteur public européen et stimuleront l’emploi, la croissance économique et la compétitivité.

Il pourrait s’agir, par exemple, de services de lancement à bas coût de satellites légers en orbite terrestre basse, de services de desserte orbitale aller-retour pour les missions d’exploration, de transport de fret Terre-Lune, de services logistiques ou de maintenance en orbite.

Les solutions proposées ne devront pas nécessairement présenter un degré élevé de maturité technique, mais elles devront s’inscrire dans une vision à long terme, offrir d’intéressantes perspectives de retour sur investissement et faire appel au financement privé.

La participation à cet appel à idées peut aussi être l’occasion pour les candidats de voir comment l’ESA peut les aider à transformer leur projet en un service de transport spatial pleinement opérationnel.

Date limite de soumission des propositions : 14 septembre

Tous les candidats éligibles recevront un retour d’information de la part d’un groupe d’experts de l’ESA, et ceux dont les projets auront été jugés les plus intéressants seront invités à réfléchir plus avant à la façon de donner forme à leur projet afin qu’il débouche sur un système opérationnel commercialement viable. En outre, au moins trois des candidats retenus seront invités à assister à un lancement depuis le port spatial de l’Europe en Guyane française, garant de l’accès de l’Europe à l’espace.

Daniel Neuenschwander, Directeur du Transport spatial à l’ESA, a déclaré : « A l’heure du « New Space », caractérisé par une implication croissante des acteurs privés dans le secteur spatial, le fait que l’ESA étudie dès à présent les services de transport spatial émergents et s’investisse dans ce domaine va nous permettre de favoriser la mise en place d’un écosystème propice au succès, à la croissance et à la compétitivité à long terme ».

Cet appel à idées est une première étape visant à repérer des solutions européennes prometteuses pouvant déboucher sur de nouveaux services de transport spatial commercial financés par le secteur privé et tournés vers le client. Il aidera ainsi l’Agence à préparer et mettre en place le type de soutien nécessaire pour que ces idées puissent se concrétiser.

Pour en savoir plus sur cet avis d’offre de participation, rendez-vous à l’adresse suivante et ouvrez le répertoire « News » :

http://emits.esa.int/

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec six autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour toute autre information, veuillez contacter :

Bureau Relations avec les médias de l’ESA

Courriel : media@esa.int