Le satellite Sentinel 6
Agency

Dernier coup d’œil sur le satellite Sentinel 6

04/11/2019 924 views 4 likes
ESA / Space in Member States / France

Le satellite Copernicus Sentinel 6, dont la mission est de mesurer l’élévation du niveau de la mer et l’épaisseur de la couche de glace, sera visible une dernière fois dans la salle blanche avant de subir les derniers tests et préparatifs pour son lancement prévu fin 2020 depuis la Vandenberg Air Force Base en Californie.

Analyse de l'élévation du niveau de la mer

Entre 1993 et 2018, le niveau de la mer à l'échelle planétaire a augmenté de 3,2 mm par an en moyenne. Cette élévation s’est accélérée au cours des dernières années et va continuer en ce sens.

Afin de pouvoir garder un œil sur le niveau de la mer, une observation permanente de tous les océans de la planète est nécessaire. En raison de la taille des océans, qui occupent 70 % de la surface de la Terre, ceci n’est possible qu’au moyen de satellites en orbite.

Sentinel 6
Sentinel 6

À cet effet, le satellite Copernicus Sentinel 6 est équipé d’un altimètre radar en guise de capteur principal. Cet instrument est idéal pour observer le niveau de la mer et l'épaisseur de la couche de glace dans les régions polaires. De plus, le satellite est doté de différents instruments de navigation ainsi que pour observer la vapeur d’eau.

Le satellite Sentinel 6 cartographiera 95 % des océans de la planète tous les 10 jours.

Jusqu’à présent, le niveau de la mer était mesuré par un ensemble de satellites, notamment dans le cadre des missions franco-américaines Topex-Poseidon et Jason ainsi que d’anciennes missions de l’ESA, telles que les satellites ERS, Envisat et CryoSat, et le satellite Copernicus Sentinel 3.

A propos de Copernicus

Copernicus est dirigé par la Commission européenne (CE) en partenariat avec l’ESA. La CE, agissant au nom de l’Union européenne, est responsable de l’ensemble de l’initiative. Elle définit les exigences et coordonne les services. Eumetsat se chargera de contrôler le satellite et de fournir les produits. La NASA et la NOAA fournissent le radiomètre à micro-ondes, le rétroréflecteur laser et le récepteur GNSS-RO. Airbus est en charge du projet, tandis que l’IABG est responsable des tests réalisés sur le satellite.

Appel aux médias

Les représentants des médias sont invités à rejoindre les partenaires du projet Copernicus Sentinel 6 le 15 novembre dès 09h00 CET au IABG space test centre d’Ottobrunn, près de Munich, en Allemagne. Informations complémentaires et demande d'accréditation à ce lien.